Catalogue

Accueil boutique > Choix de nouveautés

Choix de nouveautés

Rosa Bonheur : sa vie, son oeuvre

Anna Klumke fut la compagne des derniers jours de l'artiste Rosa Bonheur. Cette très belle réédition reliée de l'ouvrage original paru en 1908 se présente comme une biographie en grande partie tirée des conversations intimes avec Rosa Bonheur et ponctuée de quelques illustrations.
Anna Klumke, MKS, 391 p.
38.00 €

Combats de femmes : une perspective juive

Sous-titré "Féminismes, religions, laïcités, solidarités", ce recueil d'articles et conférences, présente une synthèse des débats auxquels l'autrice a participé, essayant d'éviter tout dogmatisme religieux ou politique : les théories du genre, le rejet de « l'autre », l'impact des religions sur les femmes, les engagements pour la paix, le souci pour l'avenir de l'État juif... Nelly Las nous montre que le féminisme est plus qu'une lutte pour l'égalité, que c'est aussi une réflexion sur soi, une éthique, une solidarité et une confrontation avec autrui.
Nelly Las, L'Harmattan, 204 p.
21.50 €

Le genre dans l'espace public : quelle place pour les femmes ?

Les espaces publics ont un sexe implicite, souvent masculin. Au quotidien, les femmes rencontrent des difficultés : harcèlement de rue, agressions sexuelles, équipements publics plus souvent conçus par et principalement pour des hommes (skateparks, stades, boulodromes, etc.)... De nombreux obstacles apparaissent et limitent le partage équitable des lieux communs. Pourquoi ? Comment faciliter l'accès et le partage de l'espace public par tous et toutes ? Ce livre apporte des analyses concrètes et propose des réponses à ces questions. Il rassemble des contributions inédites de chercheurs (géographes, sociologues, etc.) et de spécialistes des questions de genre et d'urbanisme. Il prolonge de manière analytique les transformations les plus actuelles de la pensée et de l'aménagement des espaces publics.
dir. Maud Navarre et Georges Ubbiali, L'Harmattan, 191 p.
20.50 €

La langue française : un usage genré

Le masculin l'emporte toujours sur le féminin.Fruit d'une volonté politique, cette règle est l'illustration parfaite de la manière dont les autorités politiques, culturelles et morales exercent un pouvoir symbolique aux conséquences bien réelles.
Comment la domination du masculin est-elle si ancrée qu'aujourd'hui, sa remise en cause peut être qualifiée de péril mortel ? Cet étonnement est le point de départ d'un cheminement qui mènera l'autrice à la sociologie, à la psychologie et à la philosophie politique pour démontrer que non, ce parler n'est pas plus naturel qu'un autre. Au bout de ce cheminement arrive la quête d'une alternative promouvant l'égalité, la représentation équitable et, in fine, l'inclusion.
Ophélie Wattier, L'Harmattan, 127 p.
15.00 €

Femmes, féminismes et religions dans les Amériques

Les études en sciences sociales des religions ont encore beaucoup à découvrir sur l'engagement concret des femmes dans les sphères religieuses et plus encore sur les divers féminismes religieux. Il a fallu l'impulsion des mouvements des femmes des années 1970 puis le développement des études sur les femmes et le genre pour que l'on s'empare de ces sujets d'une façon plus analytique. Il s'agissait d'expliquer leur place ou leur rôle, non plus par leur « nature », mais par des rapports sociaux passés et présents. L'urgence du questionnement sur les religions depuis les années 1990 et plus encore au début du XXIe siècle, avec la focalisation sur le genre des groupes fondamentalistes et néo-conservateurs, ont donné un nouvel écho à ces recherches. Le rôle actif des femmes au sein des religions a été étudié et notamment celui des congrégations féminines, puis ont été mis au jour les féminismes religieux, et plus récemment les mouvements dits inclusifs LGBTQI. Ce recueil se situe au coeur d'un vaste champ d'études qu'il faut continuer à explorer.
dir. Blandine Chelini-Pont et Florence Rochefort, PU Provence, 161 p.
14.00 €

Le rendez-vous iranien de Simone de Beauvoir

À la veille du 8 Mars 1979, Khomeiny appelle les femmes à se voiler dans les lieux publics. Tandis qu'en signe de protestation, les Iraniennes envahissent par milliers les rues de Téhéran et d'autres grandes villes du pays, en France S. de Beauvoir prend position en leur faveur, au nom de l'universalité des droits des femmes. Le deuxième sexe fut pour partie traduit en persan dans les années 1970, les milieux iraniens francophones connaissent l'écrivaine depuis les années 1960, mais la pensée de Simone de Beauvoir est longtemps restée dans l'ombre de l'existentialisme. Aujourd'hui, une jeunesse éprise de liberté se saisit de son image pour dire tout à la fois son vécu, ses rêves et ses désirs. Ce voyage en Iran sur les traces de Simone de Beauvoir plonge au coeur des questions que l'islamisme soulève à propos de l'identité culturelle et religieuse, dans son rapport au social et au politique.
Chahla Chafiq, iXe, 177 p.
16.00 €

Qui sème le vent récolte la tapette : une histoire des Groupes de libération homosexuels en France de 1974 à 1979

L'histoire du Groupe de libération homosexuelle, créé en 1974 par des membres d'Arcadie et du Front homosexuel d'action révolutionnaire. Pendant près de cinq ans, à travers tout le pays, une trentaine de groupes se constituent en un véritable mouvement politique luttant pour l’abrogation des lois discriminatoires sur l’homosexualité ou la libération sexuelle, tout en participant au combat anticapitaliste. En 1979, le GLH organise la première université d'été homosexuelle avant de passer le flambeau à d'autres militants.


Mathias Quéré, Tahin Party,160 p.
6.00 €

Hunger : une histoire de mon corps

L'auteure raconte comment une agression sexuelle subie dans son enfance l'a conduite à prendre du poids volontairement pour devenir invisible et se protéger. Elle dénonce à travers son témoignage les rapports conflictuels que les femmes occidentales entretiennent avec la nourriture, le modèle social qui leur est imposé et l'ostracisation de celles qui ne correspondent pas à la norme.


Roxane Gay, traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Santiago Artozqui, 272 p.
20.90 €

Qui a peur de la mort ?

En Afrique, après l'Apocalypse, une femme survit à l'anéantissement de son village et au viol commis par un général ennemi. Errant dans le désert, elle donne naissance à une petite fille à la peau blanche et aux cheveux blonds, qu'elle nomme Onyesonwu. Des pouvoirs magiques remarquables se manifestent chez l'enfant au fur et à mesure qu'elle grandit.
Nnedi Okorafor,traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Laurent Philibert-Caillat Le Livre de Poche, 600 p.
8.90 €

Carnets

Goliarda Sapienza (1924-1996) est née à Catane dans une famille socialiste anarchiste. Elle connaît d'abord le succès au théâtre avant de tout abandonner pour se consacrer à l'écriture. S'ensuivent des décennies de recherches, de doutes, d'amours intenses. Mais son oeuvre complexe et flamboyante laisse les éditeurs italiens perplexes et c'est dans l'anonymat que Goliarda Sapienza meurt en 1996. Elle ne trouve la reconnaissance qu'après sa mort, avec le succès en 2005 de la traduction en France du roman "L'Art de la joie". En 1976, après avoir fini la rédaction de ce roman, elle commence à écrire ses pensées dans un carnet. Elle remplira ainsi près de 8.000 pages, jusqu’à sa mort, en 1996.
Goliarda Sapienza, traduit de l'italien par Nathalie Castagné, Le Tripode, 480 p.
25.00 €

Bacchantes

Céline Minard revisite les codes du film de braquage autour de la thématique du vin pour distiller un cocktail explosif où l’ivresse se mêle à la subversion. Voilà cinquante-neuf heures que la brigade de Jackie Thran encercle la cave à vin la plus sécurisée de Hong Kong, installée dans d’anciens bunkers de l’armée anglaise. Un trio de braqueuses excentriques garde en otage l’impressionnant stock qui y est entreposé.
Céline Minard, Rivages, 106 p.
13.50 €

Frantumaglia : l'écriture et ma vie

Correspondances, entretiens, lettre échangées avec son éditeur invitent le lecteur à entrer dans l'atelier de l'autrice de la tétralogie "L'amie prodigieuse". Elle évoque son univers et sa recherche autour des thématiques essentielles de son oeuvre telles que la féminité, la relation mère-fille, le rôle de l'écriture ou Naples.
Elena Ferrante, traduit de l'italien par Nathalie Bauer,Gallimard, 464 p.
23.00 €

Les choses comme elles sont

Ce roman retrace l’émancipation d’une enfant curieuse de tout, devenue adolescente rebelle, puis jeune femme sur le seuil de tous les possibles. À ses côtés, on plonge dans une existence familiale d’une grande âpreté, avec des « trous noirs » inavouables mais indélébiles. On respire aussi l’épaisseur langagière des époques traversées, à Marseille, et les relents amers de l’Histoire d’une rive à l’autre de la Méditerranée. L'autrice, au plus près des sensations et des voix, allie la puissance d’une écriture lyrique et la distance d’une enquête sur les zones sombres de notre récit national.
Claudine Galea, Verticales,248 p.
19.50 €

Délit de gosse

C’est un scénario rocambolesque qu’elle a monté, Jeanne. Car depuis qu’elle veut un enfant avec Marie, elle n’imagine pas d’autre conception que la traditionnelle. Pas question d’envisager un aller-retour dans une clinique catalane ou toute procédure artisanale qui prétendrait se passer de copulation. Le lieu et la date ont été fixés : le mariage de son petit frère, en août, dans le parc du grand manoir familial en Périgord.
L’intrigue, les personnages, le décor, même les costumes, tout a fait l’objet d’un réglage minutieux, des mois à l’avance. Un parfait braquage de gamètes. Directement dans la gueule du loup.
Isabel Ascencio, La Brune au Rouergue, 224 p.
19.80 €

Du mensonge

Tim et Cleary, deux amis de lycée que la vie a séparés, évoquent le temps d'une nuit leurs vies actuelles, mais également le passé, leurs échecs sentimentaux, les questionnements sur leur sexualité.
Tommi Parrish,traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Adel Tincelin, Cambourakis, 128 p.
20.00 €

Un autre regard vol.3 : La charge émotionnelle et autres trucs invisibles

Une bande dessinée qui aborde avec humour des thèmes comme le harcèlement et les violences sexuelles, les bavures policières, la place de la femme au sein du couple ou encore le travail émotionnel.


Emma, Massot, 112 p.
16.00 €

Censored n°0 : Un corps à soi

"Clémentine et Apolline Labrosse, deux soeurs, sont à l'origine d'un nouveau magazine féministe, "Censored". Nouveau, intelligent et esthétique, son premier numéro, "Un corps à soi", est consacré au corps des femmes...Il s'articule autour de 4 grandes interviews, Inna Shevchenko, présidente ukrainienne du mouvement Femen, Marion Séclin, comédienne féministe ayant, pour cette raison, subie sur internet les harcèlements les plus violents, Aïssa Maïga, actrice franco-sénégalaise à l'initiative de "Noire n’est pas mon métier",et Ester Manas, créatrice qui s’est fait remarquer pour sa collection "big again"." (Les Inrocks)
Revue bimestrielle, 98 p.
8.50 €

Woman at war

De nos jours, dans les Hautes Terres d’Islande. Halla, la cinquantaine, mène un combat solitaire contre une industrie locale d’aluminium qui défigure son pays. Alors qu'elle prépare de nouveaux sabotages de lignes électriques, une nouvelle vient bouleverser sa vie.
DVD- Un film islandais de Benedikt Erlingsson Halldóra Geirharðsdóttir Jóhann Sigurðarson , Juan Camillo Roman Estrada, en islandais, sous-titres français, 1h40
21.20 €