Catalogue

Accueil boutique > Choix de nouveautés

Choix de nouveautés

Delphine Seyrig : une vie

"Actrice, réalisatrice, femme engagée, Delphine Seyrig (1932-1990) refuse toute sa vie de se laisser enfermer dans un rôle ou une image. S’inventer, se trouver, se réinventer fut sa raison de vivre. Égériede Resnais, reine du théâtre parisien dans les années 1960, admirée de Truffaut comme de Duras, Fée des Lilas dans le Peau d’âne de Demy et Jeanne Dielman chez Akerman, Delphine Seyrig a un parcours hors du commun. Au faîte de sa gloire, elle s’engage dans les luttes féministes."
Mireille Brangé, Nouveau Monde, 414 p.
22.90 €

J'aime pas les poupées

Pour ses 7 ans, une fillette se voit de nouveau offrir par sa grand-mère une poupée alors qu'elle déteste ce genre de jouets. Elle décide de se révolter. Une histoire pour lutter contre les stéréotypes.
Stéphanie Richard et illustrations de Gwenaëlle Doumont, Talents Hauts, 32 p.
11.50 €

J'aime pas les super-héros

Un petit garçon déteste tous les super-héros. Aussi, lorsque son camarade d'école Jordan déclare que son père est parti en mission secrète très dangereuse, décide-t-il d'enquêter. Une histoire pour lutter contre les stéréotypes.
Stéphanie Richard et illustrations de Gwenaëlle Doumont, Talents Hauts, 32 p.
11.50 €

De rose et de noir

Manon Séchan consulte une psychologue car elle subit des violences de la part de son compagnon. La réalité est difficile à admettre et il est encore plus difficile d'en parler. Mais la thérapie et l'aide de la famille et des amis vont permettre à la jeune femme de tourner la page et de reconstruire une histoire.
Thibaut Lambert, Des ronds dans l'eau, 70 p.
18.00 €

I'm every woman

A travers le destin commun des compagnes d'Elvis Presley, de Joseph Staline ou d'autres hommes célèbres, la dessinatrice militante met à jour les rapports de domination présents dans les relations amoureuses. Une critique drôle et cinglante des valeurs de la société patriarcale.
Liv Strömquist, traduit du suédois par Kirsi Kinnunen, Rackham,
18.00 €

L'assignation. Les Noirs n'existent pas

Dans ce récit bref, puissant et personnel, Tania de Montaigne revient sur son parcours pour interroger une société où le racisme et l'antiracisme se répondent désormais avec le même langage, réduisant ainsi la notion d'identité au plus petit dénominateur commun. Avec humour et pertinence, elle se demande "Mais qu'est-ce qu'une Noire ?" Romancière et journaliste, T. de Montaigne a reçu le prix Simone Veil 2015 pour son livre "Noire. La vie méconnue de Claudette Colvin" (Grasset)
Tania de Montaigne, Grasset, 92 p.
13.00 €

La morsure du coquelicot

Louiza, Mahmoud, Leila, Sakaï… Des femmes et des hommes résistent à un pouvoir central autoritaire et policier et prennent la rue, la prison ou le maquis. Face à un état criminel et répressif, la lutte armée est devenue une nécessité. Les figures, la terre elle-même et le vivant dans ce qu’il a de plus organique se lèvent et revendiquent une liberté absolue. De ce roman d’anticipation autant que de révoltes émergent des voix apatrides qui font écho aux insurrections kabyles récentes. La Morsure du coquelicot éveille une promptitude à la désobéissance et au refus avec une poésie sans concession sur la violence des révolutions.
Sarah Haidar, Métagraphes, 160 p.
15.00 €

A nos humanités révoltées

Des vécus pluriels, des présences et des mémoires qui gravitent autour des vers, des voix sororales et décoloniales : c’est ce que Kiyémis fait exister avec engagement dans une poésie vibrante et imagée qui dit ses inspirations et ses luttes. Ses poèmes, qui donnent à saisir la force des mots autant que celle des êtres, sont afroféministes. La poétesse revendique la nécessité de prendre la parole face aux systèmes d’oppression, de continuer d’écrire ce qui a trop souvent été tu et de faire entendre des luttes multiples, entremêlées, à l'intersection.
Kiyémis, Métagraphes, 64 p.
11.00 €

Le jeu d'échecs

Dans Jeu d’échecs, l’autrice pratique une archéologie multiple, d’elle-même, de son époque et de sa psyché. L’alchimie entre sensibilité et intelligence à fleur de mots suscite le choc et le vertige. Édith Thomas fut de tous les combats du XXe siècle : la guerre d’Espagne, le communisme, la Résistance, l’Algérie. À l’inverse de Dominique Aury – dont elle fut l’amante – et de Simone de Beauvoir, sa discrétion l’a enfouie dans l’anonymat. Rééditer Le Jeu d’échecs lui rend enfin justice en mettant notamment en lumière sa parole prophétique quant à la lutte des femmes pour leur identité, leur indépendance, leurs droits…
Edith Thomas, Viviane Hamy, 210 p.
18.00 €

Le témoin compromis

Edith Thomas, résistante, rejoint la rédaction des Lettres françaises et le CNE dont elle est la cheville ouvrière. Elle s’inscrit au PCF clandestin. Six ans plus tard, en pleine affaire Tito, elle est l’une des premières à en claquer la porte. En 1952, elle rédige Le Témoin compromis. Elle y analyse son cheminement politique et existentiel au cours de la décennie écoulée. Qu’en était-il de la Résistance ? Qu’en est-il du communisme ? Qu’est-ce qui l’a menée à cette partition brutale avec ses « camarades », alors que son adhésion au Parti avait tant signifié pour elle ?
Edith Thomas, Viviane Hamy, 234 p.
9.00 €

Journal d'Irlande : carnets de pêche et d'amour, 1977-2003

Benoîte Groult (1920-2016) a consigné dans ce journal de ses étés passés en Irlande avec son mari Paul Guimard sa vie quotidienne et les particularités locales, le tiraillement de sa vie amoureuse entre son mari et son amant américain mais aussi les portraits de sa famille dont ses propres filles et de ses amis tels que François Mitterrand, Régis Debray, les Badinter...
Benoîte Groult, texte établi et préfacé par Blandine de Caunes, Grasset, 432 p.
22.00 €

Madame la Présidente : une biographie d'Ellen Johnson Sirleaf

Biographie romancée de la vie d'Ellen Johnson Sirleaf, la première présidente d'un pays du continent Africain. Victime de violences, elle milite pour les droits des femmes avant d'être nommée en 2005 à la tête du Libéria, alors ravagé par la guerre civile. Nobel de la paix en 2011, elle parvient à renouer des liens entre son pays et le reste du monde.
Helen Cooper, traduit (de l'anglais) par Mathilde Fontanet, ZOE, 448 p.
23.00 €

Juliana les regarde

Soit Juliana, dix ans, fille d'un ministre important et d'une maîtresse de maison alcoolique, qui fête son anniversaire. Elle raconte, dialogue avec un canard à l'oeil fluo, tente d'échapper aux chatouilles de son père et se fait traiter de garçon par sa mère. Mais Juliana rencontre Camila, à peine plus grande, capable de tout. Son premier amour, sa première fois, son exaltation et sa terreur. Tous les après-midi, enfermées dans une chambre, les enfants découvrent les jeux érotiques et les terribles cruautés de l'amour.
Evelio Rosero, traduit de l'espagnol (Colombie) par François Gaudry, Métailié, 144 p.
17.00 €

Les joies simples

Lassée de la grande ville et de son agitation, une Parisienne décide de s'installer avec sa compagne à Sainte-Barbe, une petite commune de 200 âmes, entre mer, marais et bocages. La vie est rythmée par les saisons, les fêtes et les rendez-vous municipaux mais elle découvre peu à peu la violence de ce monde rural où certains disparaissent et où les fermes n'ont plus d'héritiers.
Félicie Dubois, François Bourin, 120 p.
16.00 €

Neuf contes

Neuf contes gothiques empreints de poésie et de satire composent ce recueil. On y retrouve une écrivaine de fantasy, veuve depuis peu, suivant la voix de son époux. C'est également l'histoire d'une femme née avec une particularité génétique passant pour une vampire. Des contes à l'image d'une des plus grandes romancières de notre temps, Margaret Atwood, autrice de La servante écarlate.
Margaret Atwood, Robert Laffont, 244 p.
21.00 €

Les Glorieuses. Chroniques d'une féministe

Rebecca Ansellem, créatrice de la newsletter féministe Les Glorieuses, interroge la notion d'égalité au sein de notre société à travers des thèmes comme la politique, la culture ou le sexe. Dans les vingt chroniques de cet ouvrage, l'autrice allie expériences personnelles voire intimes et propos activistes, afin de susciter une réflexion profonde sur la place des femmes. Elle met aussi à l'honneur des figures de femmes qui ont marqué l'Histoire.
Rebecca Amsellem, Hoebeke, 192 p.
18.00 €

Le clitoris, c'est la vie !

2017 est l'année qui aura vu entrer le clitoris dans les manuels scolaires pour la première fois. Longtemps ignoré, maltraité, il est enfin sous les feux de la rampe et au coeur de l'actualité. Il était donc temps qu'un livre lui soit consacré. Cet ouvrage retrace l'histoire de cet organe encore peu reconnu, les secrets de son anatomie, son fonctionnement et son utilité.
Julien Azan, First, 160 p.
6.95 €

Kama Sutra Lesbien

Que recherche une femme avec une autre femme ? Que font les femmes entre-elles ? Dans la première partie du livre sont détaillées les relations ­lesbiennes : la rencontre, les différents modes de relation, la drague, l’amour entre femmes, et, bien sûr, la sexualité. La seconde partie détaille les positions du Kâma-Sûtra lesbien, au travers d’une quarantaine de positions explicitées et illustrées.
Maryssa Rachel, ill. Petite Bohème, La Musardine, 177 p.
17.90 €