Catalogue

Accueil boutique > Choix de nouveautés

Choix de nouveautés

5.000 Km entre nous

Ava Helmer à Jenny : "Chère Meilleure Amie, tu vas me manquer chaque seconde de chaque jour. Je sais déjà que je vais détester tout le monde sauf toi." Jenny Goldman à Ava : "On est encore dans la même pièce, espèce de cinglée. Arrête de pleurer." Amies depuis des années, elles entrent en première année à l'université sur des côtes opposées des Etats-Unis. Elles s'échangent textos et mails pour se raconter leurs expériences, leurs doutes et leurs déceptions. Roman adolescent lesbien.


Allison Raskin et Gaby Dunn, traduit de l'anglais (États-Unis) par Alice Marchand, Flammarion , 362 p.
16.00 €

On va gagner !

Album jeunesse sur l'égalité des genres dans le sport. Tout le monde est impatient, le jour du grand match arrive. Il faut être prêt ! Max prépare toutes les affaires nécessaires : maillot, short, crampons. Cependant, ce n'est pas lui qui joue ce soir, c'est sa maman !...
Adèle Rox & Sandrine Lhomme, Cache-cailloux, 32 p.
13.90 €

Les variations sentimentales

Paul est encore adolescent quand il s’éprend de Giovanni, le menuisier de ses parents, sur une petite île italienne. Plus tard, à New York, c’est avec la belle Maud qu’il pense construire une vie de couple. Il l’aime et la jalouse fiévreusement. Manfred, lui, est d’abord une silhouette aperçue sur un court de tennis à Central Park, avant d’obséder Paul, corps et âme. Il finira par vivre avec lui. Puis Chloé revient dans sa vie et tous deux retournent sur le campus en Nouvelle-Angleterre où ils se sont rencontrés étudiants, pour faire le bilan de leurs vies. Trop tard ? Et lorsque Heidi, une jeune musicologue, lui envoie un article pour sa revue, Paul tombe sous le charme. Ce jeu de séduction intellectuelle permettra-t-il à Paul d’être à nouveau amoureux ?
André Aciman, traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Anne Damour, Grasset, 366 p.
20.90 €

Call me by your name

« Je ferme les yeux et je suis de nouveau en Italie, il y a tant d’années ; je marche vers l’allée bordée de pins, je le regarde descendre du taxi : ample chemise bleue, col ouvert sur la poitrine, chapeau de paille, toute cette peau nue... » Elio Perlman se souvient de l’été de ses dix-sept ans, à la fin des années quatre-vingt. Comme tous les ans, ses parents accueillent dans leur maison sur la côte italienne un jeune universitaire censé assister le père d’Elio, éminent professeur de littérature. Cette année l’invité sera Oliver, dont le charme et l’intelligence sautent aux yeux de tous...
André Aciman, traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Jean-Pierre Aoustin, LGF, 319 p.
7.90 €

Vox : quand parler tue

Un nouveau gouvernement, constitué d'un groupe fondamentaliste, le Mouvement pur, met un terme à toute idée de féminisme, excluant les femmes de la société et limitant leur droit de s'exprimer à un quota de cent mots par jour. Un jour, Jean McClellan, docteure en neurosciences et spécialiste de l'aphasie, est autorisée à reprendre ses recherches pour soigner le frère du président. Cependant, ce qu'elle va découvrir alors qu'elle recouvre la parole pourrait bien la laisser définitivement sans voix...
Christina Dalcher, Nil, 427 p.
22.00 €

Les parisiens

Jeune provincial avide de réussite et de plaisirs, Aurélien se lance à l’assaut de Paris, et de la grande aventure du Théâtre. Beau, désinvolte, insolent, dans les salons, les fêtes mondaines et les backrooms, il est le nouveau talent qu’on rêve d’étreindre comme une jeune proie. Mais ses vraies amours sont ailleurs : Iris, Serena, Kamel…, reines transgenres et faune de la nuit. Et surtout Lucas, poète magnifique mais inaccompli qui cherche une raison d’être au monde.
Olivier Py, Babel, 637 p.
11.70 €

Maléfiques

Nom d’une coupe menstruelle ! Par la Sainte Chlamydia ! Depuis quand une autrice de bande dessinée peut montrer des meufs poils des jambes à l’air et seins apparents qui parlent de sodomie, comparent leurs godes et se moquent du yoga ? Nine Antico nous brosse le portrait en huis-clos d’une bande de gonzesses sérieusement décomplexées, et nous agite sous le nez la vraie nature des filles, qui pour de vrai pètent, se droguent, parlent librement de leur corps et en rigolent. Le trait vintage de Nine Antico se modernise dans Maléfiques, les couleurs sont trash à l’image de ses héroïnes, résolument anti-girly.
Nine Antico, l'Association, 64 p.
16.00 €

Sur l'honneur

Série Honneur, épisode huit. Capitaine de vaisseau et médecin dans la Navy, Wes Master se trouve soudain affectée à la tête de l’Unité Médicale de la Maison-Blanche, où elle n’aura plus qu’un unique patient : le président des États-Unis d’Amérique.Pour cela, Wes doit prouver qu’elle est à la hauteur à Evyn Daniels, membre du Secret Service, une femme qui la mettra face à des défis aussi bien professionnels que personnels. Tout se complique dangereusement lorsque la directrice adjointe de la Sécurité intérieure sollicite l’aide de Wes dans l’enquête discrète visant à repérer une taupe sur le point d’attenter à la vie du président.
Radclyffe, traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Fanny Legrand, Dans l'engrenage, 323 p.
19.50 €

Créatrices, l'émancipation par l'art

Cet ouvrage donne à voir et à penser la question de l'émancipation des femmes par l'art, à travers 80 œuvres majeures qui ont marqué l'histoire de l'art, notamment celles de Camille Claudel, Charlotte Calmis, Louyse Moillon ou encore Niki de Saint Phalle. Dans le sillage des visionnaires du Moyen Age, plusieurs courants se sont déployés dans l'histoire en bravant un certain interdit : l'autoportrait et le portrait, la renaissance possible en "devenant artiste" suite à la violence subie... Ils témoignent de l'apport novateur des femmes et de leur radicale liberté créatrice. Catalogue d'exposition.
Marie-Jo Bonnet, éd. Ouest-France, 168 p.
29.00 €

De la "femme de sport" à la sportive, une anthologie

Après plus de quinze années de recherche, Julie Gaucher profite de sa double expertise en littérature sportive et en histoire du sport pour rendre accessible les textes qui ont accompagné l'histoire des sportives, des pionnières aux championnes d’aujourd’hui. Cet ouvrage réunit des textes de nature différente (manuels de savoir-vivre, traités de médecine, romans, poèmes, témoignages et autobiographies…). La plupart ne sont aujourd’hui plus accessibles alors même qu’ils ont connu une importante diffusion et un écho social de premier ordre lors de leur publication : en les rassemblant dans cette anthologie.
Julie Gaucher, éd. du Volcan, 380 p.
23.50 €

Baby Doll

Enlevée à 16 ans, Lily Riser est prisonnière depuis huit ans d'un homme qui la torture. L'occasion de fuir se présente pour elle et sa fille, Sky, 6 ans, née en captivité, lorsque leur tortionnaire oublie de fermer la porte. Lily tente de reprendre le cours de sa vie mais c'est sans compter les traumatismes subis. En prison, son ravisseur prépare sa revanche.
Hollie Overton, traduit de l'anglais par Françoise Du Sorbier, Lgf, 376 p.
8.20 €

Emma, sa cousine et moi

Une petite sœur qui refuse de me parler, une fête à préparer, une meilleure amie jalouse de mon cheval... Et les questions. Toujours, les questions. Autant dire que mon été s'annonçait bien chargé, et c’était sans compter sur l’arrivée de Julie qui l'attire. Est-ce qu'elle aussi gardait un secret ?
Lizzy Brynn, éd. DJ, 142 p.
10.95 €

On tue une femme. Le féminicide. Histoire et actualités

Dans l'immense majorité des sociétés, passées comme présentes, les femmes font l’objet de maltraitances avérées, de traitements iniques, et sont élevées dans une culture de l’infériorité. Le féminicide est un crime de haine contre les femmes en raison de leur sexe, pour ce qu’elles sont ou ce qu’elles représentent. Du continent asiatique auquel les filles « manquent » à l’Amérique du Nord, en passant par les pays européens qui tentent de légiférer ou des pays d’Amérique latine qui ont fait figurer la notion de féminicide dans leurs législations nationales, sans oublier l’Afrique et les organisations internationales, une prise de conscience s’est fait jour : le féminicide est un fléau universel. Une trentaine de contributions de différentes disciplines rendent compte des travaux présentés lors de trois colloques.
dir. L. Bodiou, F. Chavaud, L. Gaussot, M-J. Grihom, L. Laufer et B. Santos, Hermann, 463 p.
35.00 €

La plainte (petits griefs entre amis)

Qui ne s’est jamais plaint ? De son travail, de ses parents, de sa vie… À la différence de l’indignation, la plainte est durable. La philosophie n’apporte pas de consolation, mais elle peut distinguer les geignards insupportables des plaintifs lucides. Car il y a bien de quoi se plaindre face au monde tel qu’il est. Avec un style provocateur et humoristique, Avital Ronell crée un théâtre philosophique où elle expose les griefs de ses amis : Hamlet, Derrida, Werther, Arendt… Objet elle-même d’une plainte pour harcèlement sexuel et d’un lynchage médiatique international, cette féministe queer répond pour la première fois à ses accusateurs.
Avital Ronell, traduit de l'anglais par Vincent Broqua et Stéphane Vanderhaeghe, Max Milo, 269 p.
22.90 €

3 bis rue Riquet

Toulouse, un immeuble banal, ou presque. Au rez-de-chaussée : Cécile, traductrice agoraphobe, qui s’invente d’autres vies. Au premier : Lucie, une trentenaire qui espère trouver le grand amour via Internet ; en face, Madeleine, dite comtesse Mado des trottoirs, aux articulations et à la mémoire défaillantes mais à la langue bien pendue. Au second : Marc, l’arriviste qui aimerait bien se débarrasser de la vieille prostituée. Tous ces gens se côtoient sans se voir, jusqu’au jour où la santé vacillante et les dangereuses fantaisies de Madeleine vont les obliger à franchir un palier pour lui prêter main-forte…
Frédérique Le Romancer, J'ai Lu, 317 p.
7.40 €

Insomnie: et autres poèmes

Grande poétesse du XXe siècle et femme de tous les paradoxes, à la fois russe et universelle, prosaïque et sublime, Marina Tsvétaïéva commence très jeune à écrire et à publier. Prise dans la tourmente révolutionnaire après l'écrasement de l'Armée blanche, elle vit un douloureux exil de dix-sept ans à Berlin, à Prague, puis à Paris. Voici un extrait de son recueil : " Tous couchés en rang / Sans partage. / A bien voir les soldats, / Où sont les nôtres ? Et les autres ? / Il était Blanc - le voilà rouge / Rouge de sang. / C'était un rouge - le voilà blanc / Blanc de mort. "
Marina Tsvétaïéva, divers traducteurs/traductrices, Gallimard, 256 p.
10.20 €

Trois pièces

Trois pièces de théâtres se succèdent dans cet ouvrage. La première, " Délivrance " rapporte les écrits d'un exilé à sa femme. Les lettres mêlent supplications pour une visite à ses vieux parents, réclamation de nouvelles de leur enfant. La seconde, "Berlin mon garçon" traite l'histoire de Marina qui se rend à Berlin pour chercher son fils qui s'y est fourvoyé. L'ultime pièce, " Honneur à Notre Élue " retransmet les conversations des habitants d'une ville à propos de leur élue, une femme extraordinaire. L'Opposant tente de rassembler des arguments pour mettre un terme à son mandat...
Marie NDiaye, Gallimard, 151 p.
18.00 €

Chimamanda

Francine Narèce relève dans cet ouvrage le défi d'écrire du " théâtre de combat ". Notre histoire regorge de tragédies : que reste-t-il de tous ces sacrifices, celui de Lumina, celui d'Ignace et de tant d'autres encore, de tous ces anonymes qui ont donné leur vie pour ceux qui aujourd'hui attendent ? Serait-ce la peur qui annihile les plumes ? La peur de déplaire aux nouveaux maîtres, la peur d'échouer comme le roi Christophe ou encore Lumumba ? Dans cette réécriture de la tragédie de William Shakespeare, Hamlet, Francine Narèce porte un coup fatal. Ce sont les femmes qui sont mises en avant. Ce sont elles qui ont toujours fièrement porté en secret les ferments de la liberté.
Francine Narèce, L'Harmattan, 104 p.
12.50 €