Catalogue

Accueil boutique > Choix de nouveautés

Choix de nouveautés

De la burqa afghane à la hijabista mondialisée : une brève sociologie du voile afghan et ses incarnations dans le monde contemporain

L'autrice invite à réfléchir sur la burqa devenue l'emblème de la répression des femmes, ainsi que sur le port du voile en général, tel que nous le voyons de plus en plus adopté dans notre paysage urbain occidental, et d'y réfléchir en dehors de ce qu'elle n'hésite pas à appeler « l'hystérie ». celle des politiques qui s'insurgent et légifèrent précipitamment, aussi bien que celle des prédicateurs doctrinaires qui en font un idéal de la féminité.
Carol Mann, préface de Catherine Millet, L'Harmattan, 235p.
24.50 €

Conduite interdite

L'Arabie Saoudite est le seul pays au monde où il est interdit aux femmes de conduire. Aujourd'hui, les Saoudiennes font leurs études à l'étranger, travaillent, votent et peuvent être élues... mais pas conduire elles-mêmes leur voiture. Après cinq années passées à Londres, Nour rentre en Arabie Saoudite. Ce retour lui cause un certain malaise, jusqu'à ce qu'elle croise un groupe de femmes bien décidées à revendiquer leur indépendance. Le 10 novembre 1990, elles sont 47 à prendre le volant, et deviennent les pionnières d'un mouvement féministe qui revendique le droit de conduire.
Chloé Wary, éditions Steinkis, 140p.
18.00 €

Dora Maar, Paris au temps de Man Ray, Jean Cocteau et Pablo Picasso

Ce beau livre sous forme de biographie illustrée de la photographe et peintre s'intéresse aussi à la scène artistique du Paris des années 1930. Dora Maar était considérée comme une photographe très influente parmi les surréalistes. Elle interrompt subitement sa carrière à l'aube de la seconde guerre mondiale. Ce volume entend replacer dans son contexte historique l'œuvre de Dora Maar et comporte aussi d'incroyables trésors cachés, jamais publiés auparavant.
Louise Baring, Rizzoli New-York
50.00 €

Familles

Petite ou grande, chaque famille est unique, peu importent la couleur, la religion ou la composition. Un album poétique qui célèbre la famille sous toutes ses formes y compris la famille homoparentale.
Patricia Hegarty, Ryan Wheatcroft, Père Castor, texte français d'Anne-Judith Descombay, Flammarion Jeunesse.
13.50 €

Les filles au lion

En 1967, Odelle, originaire des Caraïbes, vit depuis quelques années à Londres. Elle travaille dans un magasin de chaussures mais rêve de devenir écrivaine. C'est donc le coeur plein d'espoir qu'elle voit sa candidature comme dactylographe dans une galerie d'art acceptée. Elle entre au service de Marjorie Quick, un personnage haut en couleur qui l'encourage à écrire. Elle rencontre aussi Lawrie Scott, un jeune homme qui possède un tableau représentant deux jeunes femmes et un lion... Des allers et retours sur deux époques et deux pays, l'Angleterre de 1967 et l'Espagne de 1936. Une réflexion sur les femmes et la création et un roman qui tient en haleine.
Jessie Burton, traduit de l'anglais par Jean Esch, Gallimard "Du monde entier", 487p.
22.50 €

Toutes à y gagner - Vingt ans de féminisme intersyndical.

Les Journées intersyndicales Femmes rassemblent chaque année au mois de mars des militantes de la CGT, de la FSU et de l'Union syndicale Solidaires. Cet ouvrage retrace vingt ans de lutte pour les droits des femmes au travail et dans la société. Plus de soixante contributrices mettent en évidence les progrès, les stagnations et les combats qui restent à mener.
collectif, Editions Syllepse, 538p.
20.00 €

La révolution, le féminisme, l'amour et la liberté

Alexandra Kollontaï (1872-1952) est un nom aujourd’hui un peu oublié. Cette femme politique russe puis soviétique a pourtant beaucoup contribué aux nombreux débats sur le féminisme engagés depuis le début du siècle. Elle développera l’idée de « l’amour-camaraderie », ses théories sur la morale sexuelle et l’amour libre. Ses conférences sur la libération des femmes sont éclairantes à plus d’un titre sur le féminisme et souligneront l’importance de la place des femmes dans la Révolution.
Alexandra Kollontaï, textes choisis et présentés par Patricia Latour, Le Temps des cerises, 338 p.
13.00 €

Violences conjugales. Du combat féministe à la cause publique

Si la violence conjugale est aujourd'hui reconnue comme une question de société légitime, c'est grâce aux mobilisations féministes, qui définissent la violence dans le couple comme une violence faite aux femmes - produit des rapports de domination entre les hommes et les femmes. Comment une cause féministe devient-elle un problème public dont s'emparent les associations, les institutions internationales et l’État ? En comparant des cas français et américain, Pauline Delage analyse avec acuité quelles sont les formes légitimes de l’intervention publique dans le domaine de l’intime et des inégalités sexuées.
Pauline Delage, Pr. de Sciences Po, 256 p.
20.00 €

L'art du théâtre

Le lecteur trouvera dans ces pages une mine inépuisable de conseils et d'observations sur le métier de comédien, depuis les impératifs de la voix jusqu'aux détails pratiques du maquillage. Sarah Bernhardt compléta et illustra ce véritable guide de l'art dramatique par une profusion d'anecdotes, où l'on retrouve la drôlerie et la vivacité qui rendirent célèbre sa conversation.
Sarah Bernhardt, La Coopérative, 203 p., illustré
20.00 €

Traverser l'hiver

Un motel, quelque part sur la côte atlantique des États-Unis. Lorsque Mabel voit débarquer June et son bébé à la réception de son établissement, elle est saisie d'une immédiate sympathie pour cette jeune fille au regard fuyant. Mabel demande de l'aide à son amie Iris qui a refait sa vie à l'écart du monde - et loin de sa fille Claire - depuis la mort violente de son mari. Elle accepte de loger June dans un pavillon au fond de sa propriété, à condition que leur présence ne rompe pas son isolement. Mais c'est au retour de Claire dans sa ville natale que leur vie prend une nouvelle tournure... Des destins de personnages cabossés, en deuil ou en colère, s'entrecroisent sous une plume délicate. Rares sont les écrivains capables de dire avec autant de justesse la solitude des êtres humains malmenés par la vie.
Melanie Wallace, traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Brice Matthieussent, Grasset, 299 p.
20.00 €

Ce que nous avons perdu dans le feu

Une galerie de personnages qui se croisent à travers douze nouvelles qui mêlent situation sociale (souvent de femmes), histoire de l'Argentine et fantastique. L'univers de l'écrivaine féministe Mariana Enriquez n'est pas tendre. Le monstre n'est pas tapi dans les bois : nous sommes les monstres. Dans une langue délicate et faussement simple, elle déploie une construction narrative où le suspense et l'humour s'entremêlent pour mieux nous faire rire et frissonner du même coup.
Mariana Enriquez, traduit de l'espagnol (Argentine) par Anne Plantagenet, éd. du sous-sol, 237 p.
19.00 €

Attachement féroce

Une mère, une fille. Elles s'aiment profondément. Se haïssent éperdument. Impossible de vivre ensemble, impossible de se séparer pourtant. De ce lien unique, Vivian Gornick tire un texte bouleversant, qui va bien au-delà du récit intime. Tandis que sa mère et elle arpentent les rues de New York et leurs souvenirs, dénient des personnages, des moments de comédie, des amants, des rêves, des déceptions. Autant de portraits de femmes et de destins inoubliables, recréés par une conteuse à la lucidité tranchante, Vivian, gamine du Bronx devenue écrivain. Attachement féroce est le puissant roman d'une vie. La sienne, la nôtre.
Vivian Gornick, traduit de l'américain par Laetitia Devaux, Rivages,
20.00 €

Héritières : Splendid Hôtel - Forerever Valley - Rose Mélie Rose

Lorsqu’en 1986 paraît le roman Splendid Hôtel aux Éditions de Minuit, nul ne sait alors que ce texte ne constitue en fait que le premier volet  d’un triptyque exceptionnel de cohérence et de force. Trente ans après leur genèse, voici les trois romans enfin rassemblés pour donner la pleine mesure d’une œuvre où, au sein de sociétés qui vacillent,  nous découvrons la vie de trois femmes en quête de leur identité.  D'un roman à l'autre, tandis que la violence se fait latente à chaque page, se révèle la beauté de ces trois êtres qui ne renoncent jamais.
Marie Redonnet, Le Tripode, 352 p.
19.00 €

Rendez-vous à Positano

Rendez-vous à Positano est un roman d’amour, un texte dédié à une femme et un lieu. Dans l’après-guerre, Goliarda Sapienza découvre un modeste village hors du temps, niché tout près de Naples : Positano. Elle y fait la connaissance d’Erica, une jeune femme qui allait devenir pendant près d'une vingtaine d'années une soeur d’âme. Longtemps après la disparition de son amie, en 1985, l’écrivaine décide de revenir sur cette histoire pour sauver de l’oubli ce qui fut balayé par le destin. Par l'autrice de "L'Art de la joie".
Goliarda Sapienza, traduit de l'italien par Nathalie Castagné, Le Tripode, 270 p.
19.00 €

Etre fille ou garçon : regards croisés sur l'enfance et le genre

Naît-on fille ou garçon ou le devient-on ? Comment se constituent les différences sexuées en matière d'éducation, de jeux, de droits, de représentations ? Quel regard portent les enfants sur leur condition de fille ou de garçon, comment sont-ils acteurs des dynamiques à l'oeuvre à l'école, à la maison, au travail ? L'ouvrage revisite l'enfance et l'adolescence en prenant en compte le genre dans les processus de construction sociale. En divers lieux, sur des terrains situés en Afrique et en Europe, les auteur-e-s croisent les regards, montrent comment se fabriquent les différences entre filles et garçons.
Dir. Mélanie Jacquemin, Doris Bonnet, Christine Deprez et al., postface de Thérèse Locoh, INED, 264 p.
22.00 €

Mirage gay à Tel-Aviv : enquête

L'auteur démonte une stratégie marketing et politique orchestrée par l’État israélien – le pinkwashing – qui consiste à camoufler la guerre, l’occupation, le conservatisme religieux et l’homophobie derrière le paravent sea, sex and fun d’une plaisante cité balnéaire, Tel Aviv. De Tsahal, armée affichée « gay-friendly  », au cinéma – porno ou branché – empreint d’orientalisme, en passant par la frénésie nataliste chez les gays via la gestation pour autrui, l’auteur raconte l’envers du décor d’un rouleau compresseur. Ce « mirage rose » est décrié par les homosexuels palestiniens et les militants radicaux LGBT israéliens, juifs comme arabes.
Jean Stern, Libertalia, 168 p.
14.00 €

Alpha mâle : séduire les femmes pour s'apprécier entre hommes

Convaincus de vivre dans une société désormais soumise au règne des femmes, des hommes s’emparent aujourd’hui des instruments de la protestation minoritaire pour revendiquer une place qu’ils auraient perdue. Emblématique de ce mouvement, la « Communauté de la séduction » entend réhabiliter la masculinité en façonnant des séducteurs d’exception. À travers l’enquête apparaît un masculinisme inédit.
Mélanie Gourarier, Seuil, 232 p.
20.50 €

Sexe et genre sur le divan : théories du sexuel dans le discours de la clinique psy en France contemporaine

S'appuyant sur l'analyse de la littérature psychanalytique et sur les expériences de thérapeutes et de patients, l'auteure dénonce les limites de l'écoute clinique par l'impact des normes sociales en terme de sexualité. Elle souligne les risques cliniques d'un discours conservateur sur les patients en sexothérapie et propose d'équilibrer les différentes théories du sexuel et la subjectivité.
Tiphaine Besnard-Santini, préface de Thamy Ayouch, L'Harmattan, 278 p.
29.00 €