Catalogue

Accueil boutique > Choix de nouveautés

Choix de nouveautés

Revue Sorociné n° 1 "Premières"

Nouvelle revue féministe format mook consacrée au cinéma. Un aperçu du sommaire de ce premier numéro : "Matrimoine" : Alice Guy, Lotte Reiniger, Carole Roussopoulos, Kathleen Collins... "Sur le plateau" : rencontres et analyses sur des monteuses, directrices photo, compositrices... "Regards féminins" : Lulu Wang, ciné LGBTQIA+, Selina Kaye, Jane Campion, Haifaa al-Mansour... "Grand angle" : Mati Diop, Sorocinéthèque... Et plein d'autres articles et photos !
collectif, ass. Sorociné, 172 p.
20.00 €

Cahier de vacances féministe Sorocité

Après un essai en .pdf en 2020, le collectif Sorocité imprime cette année son Cahier de vacances féministe. Au menu : Un horoscope barré. Une flash fiction originale. Des clitoris en pagaille. Des postures de yoga inclusives. Des exrercices de maths. Des leçons d'histoire Et plein de jeux pour petit·e·s et grand·e·s !
collectif, Sorocité, 44 p.
11.00 €

Pas prêtes à se taire. Portraits de féministes en citation

Louise Michel, Violette Leduc, Rokhaya Diallo, Françoise Héritier, Kashink, Amandine Gay, Gisèle Halimi, Ovidie, Anne Sylvestre, Lucie Julia, Thérèse Clerc, Virginie Despentes, Monique Wittig, Aïssa Maïga ou encore Adèle Haenel... 35 féministes françaises contemporaines, d'autres moins, dessinées et présentées par le biais de leurs nombreuses citations, afin de laisser une place à la parole de ces femmes qui n'ont pas toujours été entendues.
Esther Meunier et Léa Castor, Lapin,
16.00 €

L'oeil du héron

Cette élégante créature grise, que, faute de mieux, les habitants de Victoria ont baptisé héron, est le témoin silencieux et énigmatique des démêlés du Peuple de la Paix avec ses oppresseurs de la Cité. Les deux communautés ont été jadis déportées sur cette planète éloignée de la Terre : l'une à cause de sa contagion pacifiste, et l'autre sa soif de pouvoir et de violence. Les contestataires utopistes de la Zone réussiront-ils à échapper aux foudres répressives des orgueilleux citadins ? Un conflit entre deux modèles sociaux, pas si manichéen qu'il en a l'air. La grande Ursula Le Guin (1929-2018) développe en fait le thème de l'Éternel Retour, d'où la symbolique omniprésente de l'anneau et du cercle, dont l'oeil du héron constitue en quelque sorte le miroir muet.
Ursula Le Guin, traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Isabelle D. Philippe, Hélios, 235 p.
7.90 €

Les voltigeurs de Gy

Recueil de sept nouvelles de la grande dame de la SF : Les voltigeurs de Gy, Première rencontre avec les Gorgonides, Le Sommeil de Newton, L'Ascension de la face nord, La Première pierre, Le Kerastion, La Construction. Complété d'une interview avec David Meulmans.
Ursula Le Guin, traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Anne-Judith Descombey, Pierre-Paul Durastanti et Michel Demuth, Hélios, 181 p.
7.90 €

Le jour où je suis devenue plus méchante que le loup

A l'école, une petite fille est malmenée par Agnès, l'une de ses camarades, qui ne se déplace qu'avec son groupe d'amies. Pour remédier à cette violence quotidienne, elle devient méchante et martyrise un autre enfant dans la cour.
Amélie Javaux et illustrations de Annick Masson, Mijade
12.00 €

Dis, c'est quoi l'homophobie ?

L'homophobie peut revêtir différents formes, être proclamée haut et fort ou diffusée insidieusement au quotidien. Dès lors, comment l’identifier, la comprendre, la désamorcer ? Pourquoi la question de l’homosexualité, de la bisexualité, provoque-t-elle autant de réactions de rejet, de peur ? Que remettent-elle réellement en question ? Toutes ces interrogations pointent un des fondements de notre société , notre modèle hétéronormé. Cet ouvrage, tente de concevoir les fonctionnements de l’homophobie et les moyens de s’en sortir.
Valérie Dureuil et Déborah Fabré, Renaissance du Livre, 96 p.
12.90 €

Revue Etonnantes n° 3 "Evasion"

Au sommaire du n° 3 de la revue au format mook, riches d'illustrations : des portraits et interviews de femmes engagées (navigatrice, photographe, avocate, étudiante, ostréicultrice, ébéniste...); "Le féminisme intersectionnal, c'est quoi exactement ?" ; "Sororité, la solidarité au féminin" ; "Julia Kerninon, à livre ouvert" ; etc.
collectif, 160 p.
19.00 €

Criquet

Caille Dayrolles, surnommée Criquet, a 14 ans. Elle ne rêve que d'être un garçon et d'intégrer l'école navale. Rien ne la rattache à la féminité ni aux injonctions vestimentaires et comportementales que la société impose aux femmes. Alors que la puberté l'enferme dans un corps dont elle ne veut pas, elle se révolte contre l'inégalité de genre. Premier roman d'Andrée Viollis (1870-1950) publié initialement en 1913.
Andrée Viollis, préfaces de Constance Debré et de Clémence Allezard, Gallimard, coll. L'Imaginaire, 251 p.
10.50 €

Ishikawa Mao, photographe d'Okinawa

Née en 1953, Ishikawa Mao a photographié son île natale d'Okinawa, annexé de force par le Japon en 1879, et devenu après la Seconde Guerre Mondiale, une colonie militaire sous juridiction américaine. Parcourant Okinawa, elle y a rencontré ses habitants, les soldats américains, noirs pour la plupart, ainsi que les femmes gravitant dans ce milieu désordonné et brutal. Son oeuvre sincère et brute, sans fioriture aucune, se situe aux croisements de l'art, de l'ethnographie et du journal intime visuel. Au fil d'une carrière prolifique et engagée (elle a été l'une des rares femmes photographes ayant commencé dans les années 70), Ishikawa questionne son rapport à l'identité, au genre et à la sexualité, à la condition autochtone, noire et féminine.
Lou Baudillon Coutet, L'Harmattan, 131 p., ill.
15.00 €

Black Casting

Six femmes et le fils de l'une d'elles attendent pour un casting portant sur la représentation de la femme noire. Venues de cultures et d'horizons géographiques différents, elles échangent avec force et humour en attendant leur tour. Sexualisation, esclavage, traite, culture dominante, colonisation, maternité, exploration féroce du vocabulaire, rien n'échappe au crible de leurs dialogues portés par une langue chamarrée. Contraints de confronter leurs aspirations, les personnages défient les simplifications stéréotypées quitte à ébranler leurs croyances respectives et à envisager une communauté de destin.
Nathalie M'Dela-Mounier, préface de Rokhaya Diallo, postface d'Aminata D. Traoré, L'Harmattan, 103 P.
13.00 €

Penthésilé.e.s (Amazonomachie), suivi de Océanisé.e.s

Théâtre - Un premier texte qui, par le biais du sort de la reine amazone Penthésilée, explore ce que coopérer signifie contre la compétition. Le second texte aborde la fragilité des corps dans un monde où l'humanité ne serait plus la géante qu'elle est, mais une espèce parmi les autres, proche de la chute.
Marie Dilasser, Les Solitaires intempestifs, 127 p.
15.00 €

Pour un temps sois peu, suivi de Transe

Théâtre - Recueil de deux textes sur la transidentité. Dans le premier, une femme relate le parcours de sa transition, les démarches médicales, la prise d'hormones, le changement d'état civil, les relations amicales et amoureuses. Dans le second, trois personnages évoquent leur passé. Emile, homme cisgenre, Max, personne non-binaire, et Laurène, femme trans.
Laurène Marx, éd. Théâtrales, 83 p.
12.00 €

La cuisine des suffragettes

Les suffragettes organisaient souvent des levées de fonds sous forme de soupers thématiques ou ventes de gâteaux et biscuits. Elles utilisaient aussi les profits de la vente d'un autre outil subversif pour faire avancer leur cause : le livre de recettes. Ce livre, publié il y a 105 ans, n'est pas seulement un livre de cuisine, c'est un coup d'oeil historique, gastroanthropologique sur des habitudes alimentaires d'un autre temps mais c'est également un recueil de cris du coeur pour une justice sociale. Un branle-bas de combat glissé dans la pâte feuilletée d'une grande révolution humaine. Après les recettes, des portraits des suffragettes états-uniennes.
collectif, présentation de Bertand Busson, postface de Erasmus Wilson Marchand de feuilles, 429 p., ill.
29.10 €

Pédale !

Récit autobiographique dans lequel l'auteur évoque sa quête d'identité sexuelle, ses questions d'enfance, ses inquiétudes d'adolescent, ses mensonges de jeune adulte et la révélation de son homosexualité. Une BD très juste et souvent drôle.
Ludovic Piétu et Jika, Rouquemoute, 140 p.
20.00 €

Femmes engagées : de George Sand à Greta Thunberg, trois siècles de regards sur le monde

Une anthologie de textes de femmes qui ont contribué à faire avancer la société depuis le XIXe siècle sur des sujets comme la culture, la politique ou encore l'environnement. Edition pédagogique contenant un dossier sur le thème au programme, des analyses et des exercices d'entraînement, ainsi qu'une introduction à l'histoire de l'art.
présentation, dossier et notes Sarah Maeght, Le livre de poche, coll. Les classiques pédago, 155 p.
5.20 €

La colline que nous gravissons / The Hill We Climb

Le 20 janvier 2021, Amanda Gorman s'est adressée à des millions de personnes pour livrer un message de vérité et d'espoir. À vingt-deux ans, Amanda Gorman a déclamé l'un de ses poèmes, « La colline que nous gravissons », lors de la cérémonie d'investiture du président des États-Unis, Joe Biden. Son invitation vibrante à se tourner vers l'avenir avec courage et à oser agir a marqué l'Amérique et le monde. "Mais, soudain, l'aube nous appartient. / Sans savoir à quoi cela tient, nous agissons."
Amanda Gorman, traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Lous and the Yakuza, avant propos de Oprah Winfrey, édition bilingue, Fayard, 63 p.
8.00 €

Le coup de cafard. Dans la maison, il y a des fantômes

Cette BD raconte le quotidien de Lucia. Une petite fille qui est l'alter ego de l'autrice, Cecilia "Gato" Fernández. Chez elle, il y a sa mère, son frère. Mais il y a aussi Alberto, son père, qui abuse d’elle. La narration laisse la part belle à la métaphore et à des séquences oniriques pour relater l'impossible. Elle raconte tous les moyens auxquels une enfant a recours pour essayer d'échapper à un abus dont elle ne sait pas qu'il n'est pas "normal".
Gato Fernandez, traduit de l'espagnol (Argentine) par Thomas Dassance, iLatina, 96 p.
22.00 €