Catalogue

Accueil boutique > Choix de nouveautés

Choix de nouveautés

Le guide du féminisme pour les hommes et par les hommes

Des publicités sexistes à la contraception, des violences conjugales au mouvement #MeToo, plus de soixante-dix questions féministes sont abordées dans ce guide - des explications pertinentes, inclusives, drôles et directes. En de courts chapitres, les deux auteurs montrent que le féminisme est aussi l'affaire des hommes.
Michael Kaufman et Michael Kimmel, ill. Pacco, trad. de l'anglais par Carole Deporte, éd. Massot, 208 p.
18.00 €

Baisers cachés

Ils ont 16 ans, tombent amoureux et échangent un premier baiser alors qu'ils se croient à l'abri des regards. Mais, dès le lendemain, une photo volée de leur baiser caché circule sur Internet.
Jérôme Larcher, Albin Michel, 250 p.
13.50 €

Heureux les simples d'esprit

« Nerveux et élégant, le style de Cara Zina a chaussé des rangers pour répandre une bonne humeur assassine. » Virginie Despentes. L’auteure de Handi-Gang (Libertalia, 2017) s’inspire de sa jeunesse pour imaginer les déboires d’une punkette assagie que la vie s’acharne à ramener dans la marge. Elle raconte au passage la formation du premier groupe de punk rap féministe et décrit avec la même dérision ses fiascos sportifs, le handicap de son fils, ses déboires amoureux, l’hôpital, l’école et la quête du bonheur.
Cara Zina, Libertaria, 231 p.
10.00 €

Delphine Seyrig : une vie

"Actrice, réalisatrice, femme engagée, Delphine Seyrig (1932-1990) refuse toute sa vie de se laisser enfermer dans un rôle ou une image. S’inventer, se trouver, se réinventer fut sa raison de vivre. Égériede Resnais, reine du théâtre parisien dans les années 1960, admirée de Truffaut comme de Duras, Fée des Lilas dans le Peau d’âne de Demy et Jeanne Dielman chez Akerman, Delphine Seyrig a un parcours hors du commun. Au faîte de sa gloire, elle s’engage dans les luttes féministes."
Mireille Brangé, Nouveau Monde, 414 p.
22.90 €

De rose et de noir

Manon Séchan consulte une psychologue car elle subit des violences de la part de son compagnon. La réalité est difficile à admettre et il est encore plus difficile d'en parler. Mais la thérapie et l'aide de la famille et des amis vont permettre à la jeune femme de tourner la page et de reconstruire une histoire.
Thibaut Lambert, Des ronds dans l'eau, 70 p.
18.00 €

I'm every woman

A travers le destin commun des compagnes d'Elvis Presley, de Joseph Staline ou d'autres hommes célèbres, la dessinatrice militante met à jour les rapports de domination présents dans les relations amoureuses. Une critique drôle et cinglante des valeurs de la société patriarcale.
Liv Strömquist, traduit du suédois par Kirsi Kinnunen, Rackham,
18.00 €

L'assignation. Les Noirs n'existent pas

Dans ce récit bref, puissant et personnel, Tania de Montaigne revient sur son parcours pour interroger une société où le racisme et l'antiracisme se répondent désormais avec le même langage, réduisant ainsi la notion d'identité au plus petit dénominateur commun. Avec humour et pertinence, elle se demande "Mais qu'est-ce qu'une Noire ?" Romancière et journaliste, T. de Montaigne a reçu le prix Simone Veil 2015 pour son livre "Noire. La vie méconnue de Claudette Colvin" (Grasset)
Tania de Montaigne, Grasset, 92 p.
13.00 €

La morsure du coquelicot

Louiza, Mahmoud, Leila, Sakaï… Des femmes et des hommes résistent à un pouvoir central autoritaire et policier et prennent la rue, la prison ou le maquis. Face à un état criminel et répressif, la lutte armée est devenue une nécessité. Les figures, la terre elle-même et le vivant dans ce qu’il a de plus organique se lèvent et revendiquent une liberté absolue. De ce roman d’anticipation autant que de révoltes émergent des voix apatrides qui font écho aux insurrections kabyles récentes. La Morsure du coquelicot éveille une promptitude à la désobéissance et au refus avec une poésie sans concession sur la violence des révolutions.
Sarah Haidar, Métagraphes, 160 p.
15.00 €

A nos humanités révoltées

Des vécus pluriels, des présences et des mémoires qui gravitent autour des vers, des voix sororales et décoloniales : c’est ce que Kiyémis fait exister avec engagement dans une poésie vibrante et imagée qui dit ses inspirations et ses luttes. Ses poèmes, qui donnent à saisir la force des mots autant que celle des êtres, sont afroféministes. La poétesse revendique la nécessité de prendre la parole face aux systèmes d’oppression, de continuer d’écrire ce qui a trop souvent été tu et de faire entendre des luttes multiples, entremêlées, à l'intersection.
Kiyémis, Métagraphes, 64 p.
11.00 €

Le jeu d'échecs

Dans Jeu d’échecs, l’autrice pratique une archéologie multiple, d’elle-même, de son époque et de sa psyché. L’alchimie entre sensibilité et intelligence à fleur de mots suscite le choc et le vertige. Édith Thomas fut de tous les combats du XXe siècle : la guerre d’Espagne, le communisme, la Résistance, l’Algérie. À l’inverse de Dominique Aury – dont elle fut l’amante – et de Simone de Beauvoir, sa discrétion l’a enfouie dans l’anonymat. Rééditer Le Jeu d’échecs lui rend enfin justice en mettant notamment en lumière sa parole prophétique quant à la lutte des femmes pour leur identité, leur indépendance, leurs droits…
Edith Thomas, Viviane Hamy, 210 p.
18.00 €

Le témoin compromis

Edith Thomas, résistante, rejoint la rédaction des Lettres françaises et le CNE dont elle est la cheville ouvrière. Elle s’inscrit au PCF clandestin. Six ans plus tard, en pleine affaire Tito, elle est l’une des premières à en claquer la porte. En 1952, elle rédige Le Témoin compromis. Elle y analyse son cheminement politique et existentiel au cours de la décennie écoulée. Qu’en était-il de la Résistance ? Qu’en est-il du communisme ? Qu’est-ce qui l’a menée à cette partition brutale avec ses « camarades », alors que son adhésion au Parti avait tant signifié pour elle ?
Edith Thomas, Viviane Hamy, 234 p.
9.00 €

Les Glorieuses. Chroniques d'une féministe

Rebecca Ansellem, créatrice de la newsletter féministe Les Glorieuses, interroge la notion d'égalité au sein de notre société à travers des thèmes comme la politique, la culture ou le sexe. Dans les vingt chroniques de cet ouvrage, l'autrice allie expériences personnelles voire intimes et propos activistes, afin de susciter une réflexion profonde sur la place des femmes. Elle met aussi à l'honneur des figures de femmes qui ont marqué l'Histoire.
Rebecca Amsellem, Hoebeke, 192 p.
18.00 €

Le clitoris, c'est la vie !

2017 est l'année qui aura vu entrer le clitoris dans les manuels scolaires pour la première fois. Longtemps ignoré, maltraité, il est enfin sous les feux de la rampe et au coeur de l'actualité. Il était donc temps qu'un livre lui soit consacré. Cet ouvrage retrace l'histoire de cet organe encore peu reconnu, les secrets de son anatomie, son fonctionnement et son utilité.
Julien Azan, First, 160 p.
6.95 €

Kama Sutra Lesbien

Que recherche une femme avec une autre femme ? Que font les femmes entre-elles ? Dans la première partie du livre sont détaillées les relations ­lesbiennes : la rencontre, les différents modes de relation, la drague, l’amour entre femmes, et, bien sûr, la sexualité. La seconde partie détaille les positions du Kâma-Sûtra lesbien, au travers d’une quarantaine de positions explicitées et illustrées.
Maryssa Rachel, ill. Petite Bohème, La Musardine, 177 p.
17.90 €

Fusion Man

Faisant suite à un court-métrage réalisé en 2009 pour Canal Plus, Fusion Man, le super-héros frenchie, revient sous forme de comic books. Que faire de ces superpouvoirs face à l'homophobie ? Un collectif composé d’un scénariste et de dix dessinateurs tentent d’y répondre et se relaient pour raconter les histoires de ce nouveau super-héros, au travers de neuf récits drôles et touchants.
collectif, Spirit Darko, 64 p.
16.00 €

Terrain vague n° 4

Au sommaire de la "revue bordeline" : Le sang des femmes "Hic est sanguis meus", de Paola Daniele ; Sanam Khatibi : matriarcat sauvage, de Margot Mourrier ; Discvo Heat, de Sharonne Omankoy ; Mustache Mondays, de Samuel Lamontagne ; Future is here, future is queer, de Thiphaine Kazi-Tany ; Read my lips : Hélène Mourrier, de Cuco ; Mothers &Daughters, de C-E Gajan-Maull...
revue, grand format (290 x 380 mm), ill., 64 p.
14.00 €

Claudine à l'école

D'après l'oeuvre de Colette. Claudine passe le brevet cette année, elle relate dans son journal intime les relations qu'elle entretient avec les personnes de son établissement. Certains hommes commencent à la séduire mais elle tombe amoureuse de la nouvelle institutrice.
Lucie Durbiano, Gallimard, 120 p.
20.00 €

Le goût d'Emma

Emma a un don, celui du goût. Elle va sillonner la France pour tester les restaurants, et réussir à travailler pour le guide Michelin en dépit du machisme du milieu. A la fois découverte des coulisses de la gastronomie et parcours personnel inspiré d'un personnage réel, ce roman graphique avait d'abord été publié au Japon.
Emmanuelle Maisonneuve, Julia Pavlowitch et Kan Takahama, Les Arènes, 192 p.
18.00 €