Catalogue

Accueil boutique > Choix de nouveautés

Choix de nouveautés

Vivre avec le trouble

Un essai dans lequel l'autrice se propose d'explorer les possibles que recèle l'époque actuelle, désignée sous les termes d'anthropocène et de capitalocène, et placée sous le signe de la catastrophe. Prenant ses distances avec l'enthousiasme technologique aussi bien qu'avec les discours apocalyptiques, elle développe des perspectives nouvelles quant à la manière d'habiter ces temps troublés.
Donna J. Haraway, traduit de l'anglais (États-Unis) par Vivien Garcia, Éditions des mondes à faire, 352 p.
28.00 €

Nellie Bly première journaliste d'investigation

Comment une femme, à la fin du XIXe siècle, pouvait-elle s'émanciper des rôles de mère et d'épouse serviable ? À 16 ans, Nellie Bly,indignée par un article misogyne, adresse une lettre virulente au journal qui l'engage aussitôt. Pionnière du journalisme d'investigation, elle se fait interner dans un asile psychiatrique pour y mener une enquête de l'intérieur, avant d'effectuer un tour du monde en 72 jours salué par Jules Verne lui-même! Elle inspire une génération de femmes journalistes.
Luciana Cimino & Sergio Algozzino, traduit de l'italien par Marie Giudicelli, Steinkis, 142 p.
18.00 €

Petit manuel de sexe féministe

Ce livre propose un point de vue nouveau sur l'image du corps, l'orgasme, le désir, la masturbation, la monogamie, les sextos, et plein d'autres sujets sur lesquels nos croyances sont souvent fausses et inutiles. Son objectif : nous permettre de profiter d'une vie sexuelle plus féministe et épanouie.
Flo Perry, traduit de l'anglais par Emmanuelle Debon,F1rst Éditions, 142 p.
12.95 €

La vie mensongère des adultes

Giovanna connaît une enfance privilégiée dans les hauteurs de Naples. Alors qu'elle surprend une conversation de ses parents, dans laquelle son père la compare à une tante à la réputation maléfique, la jeune adolescente, bouleversée par ce rapprochement inattendu, fouille dans le passé de sa famille et part à la rencontre de cette tante Vittoria qui habite dans les quartiers pauvres de la ville.
Elena Ferrante, traduit de l'italien par Elsa Damien, Gallimard, 404 p.
22.00 €

Les théories en études de genre

Les sociologues retracent les différentes généalogies de la notion du genre et les débats théoriques qu'elle a suscités au plan international. Elles montrent également l'imbrication du genre avec d'autres rapports sociaux, ainsi que la diversité des perspectives et des développements produits par les recherches menées depuis les années 1970 sur le genre et les sexualités.
Eléonore Lépinard et Marylène Lieber, La Découverte, 112 p.
10.00 €

La charge sexuelle

Une étude sur la sexualité comme autre charge mentale des femmes. Les autrices détaillent la manière dont ce concept se décline au quotidien : s'apprêter pour plaire, s'inquiéter du désir d'autrui, prendre en charge la contraception ou se conformer à des normes sexuelles. Elles donnent des clés et des pistes pour inventer une sexualité joyeuse, décloisonnée et inclusive.
Clémentine Gallot et Caroline Michel, First Éditions, 198 p.
14.95 €

Graine de sorcière

Félix est injustement licencié alors qu'il met en scène une pièce de théâtre de Shakespeare, La tempête, au festival de Makeshiweg, au Canada. Durant douze ans, il vit retiré dans une maison isolée afin de panser ses blessures, de pleurer sa fille disparue et de préparer sa vengeance.
Margaret Atwood, traduit de l'anglais (Canada) par Michèle Albaret-Maatsch, 10/18, 356 p.
8.10 €

Un amour de la route - Lettres à Simone de Beauvoir, août-octobre 1958

Cinq longues lettres adressées à Simone de Beauvoir par une étudiante américaine, auteure en herbe et admiratrice de l’œuvre de l'écrivaine. Elle y raconte un voyage en auto-stop de Paris à Milan pendant l’été 1958. D’une liberté absolue, elle a décidé de coucher avec qui lui plaira, sans se retenir mais sans s’attacher, pourvu que l’amant soit de gauche. Ce livre est une tentative d’œuvre littéraire à part entière qui relève à la fois de la correspondance, du journal et du roman.
Blossom Margaret Douthat, Mauconduit, 255 p.
23.00 €

Julian est une sirène

Alors que Julian est avec sa grand-mère Mamita dans le métro, trois femmes vêtues en sirènes montent à un arrêt. Le jeune garçon aimerait leur ressembler. Une fois rentré chez lui, il se pare d'une couronne de longues feuilles vertes et de fleurs colorées, puis noue un long rideau crème à sa taille. Ainsi, il est prêt à accompagner Mamita à la parade des sirènes. Un très joli album tout en délicatesse. A partir de 3 ans.
Jessica Love, traduit de l'anglais par Sylvie Goyon, Ecole des loisirs, coll. Pastel, 34 p.
13.00 €

Ce que pèsent les mots

Présentation illustrée des multiples façons d'utiliser le langage et du rôle militant qu'il peut endosser, notamment en s'en servant comme un outil de lutte contre les discriminations, le racisme ou le sexisme. Pour ados.
Lucy Michel et Mirion Malle, La ville brûle, 64 p.
12.00 €

Les Hérétiques

Livre choral où derrière chaque histoire personnelle se tisse une histoire partagée, une trame qui toujours semble la même, Les Hérétiques entremêle cinq destins : L'Hérétique est accusée de sorcellerie et contrainte de fuir village et famille ; Federica, militante communiste dans l'Italie des années de plomb bascule, de rage, dans le camp des Brigades rouges ; Ruth, une ménagère moyenne dans une Amérique en pleine guerre du Vietnam voit naître et s'épanouir en elle le sentiment féministe ; Ioulia, une jeune femme née dans la Russie de la fin du XXIe siècle pense, à tort, que sa beauté la mettra à l'abri du besoin ; Ispao, un être sans genre né dans une société qui semble s'être pacifiée, doit affronter la peur de l'autre et la colère de tous. Un roman foisonnant sur l'apprentissage de la liberté de penser et d'agir.
Elyse Carré, Inculte, 751 p.
22.90 €

Pleines de grâce

L'histoire flamboyante de Qüity, une jeune journaliste dure à cuire de Buenos Aires, et de Cleopatra, une travestie qui, après avoir renoncé à la prostitution suite à l'apparition de la Vierge Marie, entreprend, avec une armée de putes, de trafiquants et de voleurs, de transformer son bidonville d'El Poso en une communauté autonome. Contraintes de fuir après que le pouvoir local a rasé le bidonville, Qüity et Cleo, dont elle est enceinte, racontent alors leurs aventures depuis Miami. Dans ce roman intense, l'autrice exprime l'épopée cachée de tant de vies anonymes qui, défiant la logique imposée par l'ordre établi, inventent de nouvelles façons de vivre, en couple, en famille et en communauté. Un grand roman queer et baroque argentin.
Gabriela Cabezon Camara, traduit de l'espagnol (Argentine) par Guillaume Contré, L'Ogre, 201 p.
18.00 €

Pucelle, T. 1 Débutante

Depuis sa plus tendre enfance, Florence ignore tout de la sexualité, sujet tabou dans sa famille. Alors elle s'imagine des choses, s'angoisse devant le poids de la tradition et, à sa façon, résiste. Un récit autobiographique plein d'humour sur l'éducation sexuelle d'une petite fille dans une famille chrétienne rétrograde.
Florence Dupré La Tour, Dargaud, 200 p.
19.99 €

Journal d'une femme noire

Un recueil réunissant quatre nouvelles ainsi que des lettres, de brèves fictions et des extraits de journaux écrits par l'auteure et publiés à titre posthume. Dans ces textes, elle raconte la vie d'une femme noire américaine dans une société récemment affranchie de ses lois racistes. Elle évoque, entre autres, la liberté d'être, la conscience de soi, la relation à l'autre et l'amour.
Kathleen Collins, traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Marguerite Capelle et Hélène Cohen, du Portrait, 139 p.
15.00 €

Avant 8 heures, après 17 heures. Capitalisme et reproduction sociale

Au travers d'une approche des aspects non directement économiques du capitalisme conjuguant féminisme et marxisme, cet ouvrage collectif interroge les mécanismes par lesquels la force de travail est régénérée et la reproduction sociale poursuivie, tout en se voyant progressivement détruite. Avec des contributions de Nancy Fraser, Salar Mohandesi, Emma Teitelman, David McNally, Susan Ferguson, Carmen Teeple Hopkins, Serap Sarotias, Alan Sears, Cinzia Arruzza.
dir. Tithi Bhattacharya, traduit de l'anglais par A. Cassigneul, C. Chambers, S. Derrien et K. Neggad, avant-propos de Lise Vogel, Blast, 296 p.
22.00 €

Petit manuel antiraciste et féministe

En dix chapitres, l'autrice aborde les discriminations dans le milieu professionnel et culturel, parle de négritude et de blanchité puis évoque les désirs et les affects. Elle invite à prendre conscience de certains privilèges, à adopter des pratiques antiracistes et féministes, et à assumer la responsabilité de faire bouger les choses au quotidien.
Djamila Ribeiro, traduit du brésilien par Paula Anacaona, préface de Françoise Vergès, Anacaona, 125 p.
10.00 €

Le boys club

Ils sont tournés les uns vers les autres. Ils s'observent et s'écoutent. Ils s'échangent des idées, des armes, de l'argent ou des femmes. Dans cet univers clos réservé aux hommes, le pouvoir se relaie et se perpétue à la façon d'une chorégraphie mortifère. Le boys club n'est pas une institution du passé. Il est bien vivant, tentaculaire: État, Église, armée, université, fraternités, firmes... et la liste s'allonge. Véritable plongée en eaux noires, ce livre nous invite à considérer l'entre-soi des hommes comme un phénomène régressif. Un dispositif à profaner, déconstruire, refuser, parce que nos vies comptent.
Martine Delvaux, remue-ménage, 229 p.
16.00 €

Requiem pour une ville perdue

Ce texte est un requiem à la mémoire d'une solitude, celle de l'auteure au coeur de son pays perdu. De l'enfance, où la figure de la mère revient sans cesse, à la maturité tourmentée par l'engagement politique, esthétique et féministe, Asli Erdogan dévoile ici le souvenir absolu de son existence tendue depuis toujours vers la nécessité d'écrire. Car, dit-elle, « écrire c'était pour que mes mains puissent toucher l'invisible dans tout ce qui se voit ».
Asli Erdogan, traduit du turc par Julien Lapeyre de Cabanes, Actes sud, 137 p.
17.00 €