Catalogue

Accueil boutique > Choix de nouveautés

Choix de nouveautés

Seximsme Man contre le sexiste

Une bande dessinée qui aborde le sexisme dans les milieux scientifiques, et tout particulièrement au sein des mathématiques et de la recherche, en contextualisant la problématique dans l'histoire des sciences.
Isabelle Collet et Phiip, Lapin éd., 64 p.
9.00 €

La fille geek

Néocity, ère mégavidh. Julia, qui fait partie des rares privilégiés à avoir de l'électricité se dessèche derrière son ordinateur. Heureusement, elle rencontre une mystérieuse fugitive qui l'entraîne dans un voyage dans le temps et dans l'espace à la rencontre de savants fous, de drôles de vampires et d'une redoutable sorcière. Deuxième tome de La vestale du calix qui peut parfaitement se lire indépendamment, le roman se présente en 30 épisodes avec illustrations.
Anne Larue, éd. du vilain, 128 p. ill.
10.00 €

Les règles... quelle aventure !

A destination des jeunes adolescentes, ce livre initie une réflexion féministe et positive sur les règles, avec humour et de solides références culturelles, mythologiques et médicales.
Elise Thiébaut, ill. Mirion Malle, La ville brûle, 72 p.
12.00 €

D'où je me trouve

Après s'être elle-même rasé la tête, l'auteure a réalisé une série de rencontres avec des femmes qui avaient déjà connu l'absence de cheveux, soit des suites de la chimiothérapie, de l’alopécie ou d’une décision personnelle. Ensemble, elles ont exploré le potentiel rituel et intimement signifiant de cette perte. Le livre est composé de fragments de ces conversations, où se recoupent des questionnements sur l’identité, l’image, la maladie, les relations et la notion de choix.
Alexandra Gendron-Deslandes, auto-édition, 278 p.
13.00 €

Blues et féminisme noir

Celivre explore l’œuvre de deux blueswomen quelque peu oubliées : Gertrude « Ma » Rainey (1886-1939) et Bessie Smith (1894-1937). En analysant et en contextualisant les paroles de leurs chansons, Davis met en évidence les prémices du féminisme noir et les signes avant-coureurs des grandes luttes émancipatrices à venir. Elle montre que Ma Rainey et Bessie Smith furent les premières rock stars de l’histoire de la musique : or elles étaient noires, bisexuelles, fêtardes, indépendantes et bagarreuses. Davis propose une histoire féministe et politique de la musique noire des années 1920 aux années 1940.
Angela Davis, traduit de l'anglais (États Unis) par Julien Bordier, Libertalia, 350 p., avec CD 18 titres
20.00 €

Hétéro vs lesbienne

L’idée de ce livre est de s’amuser - graphiquement - des stéréotypes que chacun(e) d’entre nous peut avoir sur les différences entre les filles hétéros et les lesbiennes. Style vestimentaire, loisirs, rêves… Découvrez, grâce à cette série d’illustrations, ce qui anime ces deux parties de la population.
Chloé Thouvignon, auto-édition
16.00 €

Se défendre : une philosophie de la violence

Une ligne de partage oppose historiquement les corps « dignes d’être défendus » à ceux qui, désarmés ou rendus indéfendables, sont laissés sans défense. Ce « désarmement » organisé des subalternes pose directement, pour tout élan de libération, la question du recours à la violence pour sa propre défense. Des résistances esclaves au jiu-jitsu des suffragistes, de l’insurrection du ghetto de Varsovie aux Black Panthers ou aux patrouilles queer, Elsa Dorlin retrace une généalogie de l’autodéfense politique. Sous l’histoire officielle de la légitime défense affleurent des « éthiques martiales de soi », pratiques ensevelies où le fait de se défendre en attaquant apparaît comme la condition de possibilité de sa survie comme de son devenir politique. Cette histoire de la violence éclaire la définition même de la subjectivité moderne, telle qu’elle est pensée dans et par les politiques de sécurité contemporaines, et implique une relecture critique de la philosophie politique.
Elsa Dorlin, Zones, 230 p.
18.00 €

Chroniques d'une citoyenne ordinaire engagée

Avec ses chroniques, Muriel Douru pose un regard lucide sur notre société. Cette femme engagée, citoyenne, végétarienne, écolo, mère lesbienne, décortique l'actualité sans concessions. Elle dénonce les injustices et la société bien-pensante, dézingue sans relâche les clichés et nous interpelle : « Allons-nous garder encore longtemps la tête dans le sable ? » , malgré les cataclysmes écologiques et politiques annoncés ? Chaque chronique est le miroir de notre société, entre rire et larmes.
Muriel Douru, Hugo, 191 p.
16.95 €

Améliore ta vie pourrie

Guide de survie à l’usage de ceux qui veulent survivre à la vie : 70 % des humains jugent leur vie médiocre, banale, affligeante, voire les trois à la fois. Quoi de plus stratégique que de proposer un livre destiné à 4 milliards de lecteurs potentiels ? Nicole Ferroni et Sandra Colombo se sont rencontrées sur le plateau d’ “On n’demande qu’à en rire” en 2012 et, depuis, elles ne se quittent plus, malgré leur différence de taille, et de taille. Elles dorment néanmoins chacune dans leur lit. Ferroni, humoriste mondialement connue grâce à ses chroniques sur France Inter, et Colombo, humoriste très drôle également mais tout de même un poil moins connue que l’inspecteur, ont uni leur intelligence pour le meilleur et pour le pire.
Nicole Ferroni et Sandra Colombo, Le Cherche-midi, 112 p., illustré
19.00 €

Guru, une famille hijra

Les travaux et les jours d'une famille hijra se déroulent dans une petite ville du Tamil Nadu, au sud de l'Inde. Les filles sous la ferme protection de leur guru Lakshmi Ma, nous livrent des bribes de leur existence marginale mais souveraine. D'une tradition millénaire sacrée à la débrouille de chaque seconde, Guru compose avec elles un poème à plusieurs voix où le monde est un dur terrain de jeu, où le troisième genre est avant tout la force de résistance d'une vie mise en commun. Bonus : un livret du journal de tournage ;: "Phagocyte", court métrage de Laurie Colson
DVD - Un documentaire de Laurie Colson et Axelle Le Dauphin, 75 mn, Belgique, sous-titres français
21.20 €

Agenda des femmes 2018

Thème : Lettres vivantes. Les personnages, les écrivaines, leurs univers et leurs idées transforment notre vision du monde. Elles nous chavirent, ces oeuvres de femmes qu’on nous a si peu enseignées, qui ne gagnent pas assez de prix, et qui sont encore souvent considérées comme marginales ou trop pointues. Des écrivaines québécoises nous parlent d’une oeuvre qui les habite, et dialoguent avec elle.
éditions du remue-ménage, 13,50cm x 21cm, spirale, une semaine sur deux pages
12.00 €

Bare

Sarah, une jeune femme un peu paumée, s’ennuie dans une vie trop sage partagée entre son petit ami et son boulot de caissière. Jusqu’à ce qu’elle rencontre Robyn, une fille borderline qui lui fait découvrir la drogue, le strip-tease et la liberté… un trip lesbien onirique et sensuel.
DVD - Un film de Natalia Leite, avec Dianna Agron, Paz de la Huerta,Etats-Unis, en anglais sous-titré en français.
18.00 €

Nicole-Claude Mathieu. Penser "l'arraisonnement des femmes", vivre en résistance

Cette anthologie rassemble douze textes honorant le travail et l’engagement de Nicole-Claude Mathieu, anthropologue et sociologue féministe matérialiste. Rédigés par des universitaires, des résistantes et une artiste, ces témoignages, comptes rendus et exercices réflexifs sont réparties en deux sections selon qu’ils s’attachent aux apports scientifiques et militants de Mathieu ou qu’ils illustrent ses répercussions. Par son propos accessible et son iconographie (une photo de Laurence Prat et dix œuvres de Francine Simonin), cette anthologie constitue une porte d’entrée idéale pour qui souhaite découvrir l’œuvre remarquablement riche et stimulante sur les plans épistémologique, méthodologique et théorique de l’une des cofondatrices de la revue Questions féministes et auteur de L'anatomie politique.
collectif, coord. Dominique Bourque et Johanne Coulombe, éditions sans fin, 278 p.
22.00 €

Histoires du soir pour filles rebelles : 100 destins de femmes extraordinaires

100 destins de femmes heroïques du monde entier, d'hier et d'aujourd'hui. Mieux que tous les livres de contes de fées : elles sont pirates, scientifiques, espionnes, sportives, chanteuses, guerrières, reines, romancières...
100 femmes aux vies extraordinaires qui brisent les stéréotypes et encouragent filles et garçons à suivre leurs rêves. Voilà les histoires que nous devrions lire à nos filles... et à nos garçons !
Elena Favilli et Francesca Cavallo, Les Arènes, 212 p.
19.90 €

Contre la haine : plaidoyer pour l'impur

Ce livre met au jour les contextes qui expliquent la haine xénophobe, raciale, sociale et sexiste minant nos sociétés. Carolin Emcke y étudie les processus d'invisibilisation qui préparent les conduites haineuses et déconstruit les présupposés théoriques de la haine : naturalisation des identités, désir d'homogénéité et culte de la pureté. Les enjeux fondamentaux liés au devenir de la démocratie dans la globalisation, à la guerre et aux droits civiques sont restitués au plus près de l'expérience, parfois sur la ligne de front elle-même.
Carolin Emcke, traduit de l'allemand par Elisabeth Amerein-Fussler, Seuil, 224 p.
17.00 €

Voiles : une histoire du Moyen Âge à Vatican II

"Long ou court, opaque ou diaphane, masculin ou féminin, porté serré ou flottant au vent, le voile est un objet vestimentaire malléable et familier dont, en terres chrétiennes, toutes les femmes (et occasionnellement quelques hommes) durent longtemps se parer. Pour obéir aux injonctions des Pères de l'Église et dire leur soumission à l'ordre patriarcal, mais aussi pour séduire, se distinguer, devenir adulte, se marier, entrer en religion, pleurer les morts, jouer les élégantes, travailler... Parce que les voiles occultent et suggèrent la présence de la chair et du cheveu, ils suscitent aussi fantasmes et peurs. Parce qu'ils mettent en cadre nos visages, ils attisent les talents des plus grands artistes et la suspicion des moralistes. Parce qu'ils sont un patrimoine français, enfoui et à peine disparu, ils méritent d'être proprement envisagés."
Nicole Pellegrin, CNRS éditions, 416 p.
25.00 €

L'Europe des femmes XVIIIè-XXIè siècle

Cette anthologie réunit 70 textes fondateurs de l'histoire des femmes depuis le XVIIIe siècle. Contient à la fois des textes devenus classiques, comme de ceux d'Olympe de Gouges, d'Alexandra Kollontaï ou de Virginia Woolf, et des fictions, chansons, discours ou essais de femmes domestiques, paysannes, ouvrières ou migrantes.
Coord. par Julie Le Gac et Fabrice Virgili, Perrin, 352 p.
23.50 €

The only ones

Orpheline, pauvre, analphabète, Moira vit seule dans un New York dévasté. Étrangement immunisée contre des pandémies qui ravagent la population mondiale, elle survit en vendant son corps, ses dents, ou encore ses cheveux à ceux qui espèrent se protéger des épidémies. Elle raconte comment, avec l'aide de Rauden, un fermier généticien, elle va utiliser son patrimoine génétique hors du commun pour vendre à une riche cliente, Rini, l'enfant immunisé dont elle rêve. Moira finit par donner naissance à un clone, Ani. Mais Rini leur fait faux bond. Un roman étonnant et passionnant.
Carola Dibbell, traduit de l'américain par Théophile Sersiron, Le Nouvel Attila, 402 p.
23.00 €