Catalogue

Accueil boutique > Choix de nouveautés

Choix de nouveautés

Faiminisme : quand le sexisme passe à table

« Quel rapport entre le patriarcat et une entrecôte ? Où se cachent les cheffes ? L'agriculture est-elle une affaire de mecs ? ». Dans une époque devenue si sensible au slow food, si attentive aux tendances culinaires, nous nous voilons trop souvent la face sur la place de la femme dans l’organisation de cet acte essentiel qui est celui de (se) nourrir. Rapports ambigus ou destructeurs entre chair et chère, domestication et émancipation, genre et gastronomie...
Nora Bouazzouni, Nouriturfu, 120 p.
14.00 €

Shelter market

Suite à un bombardement nucléaire, une centaine de personnes sont enfermées derrière les portes blindées d'un centre commercial. La direction leur assure qu'ils seront nourris et logés gratuitement jusqu'à ce que la situation s'arrange. Mais les dérives fascisantes de ce plan de survie commencent à faire douter quelques clients. Réédition mais plutôt re-création d'un album paru dans les années 80.
Chantal Montellier, Les Impressions Nouvelles, 112 p.
20.00 €

La question Némirovsky : vie, mort et héritage d'une écrivaine juive dans la France du XXè siècle

Brillante écrivaine d’origine russe, redécouverte avec "Suite française" paru à titre posthume, Irène Némirovsky, juive étrangère en France, fut déportée en 1942 à Auschwitz où elle mourut. Cette biographie intellectuelle s’intéresse, pour la première fois, au destin de la famille survivante. Pour tenter de comprendre la position de l’écrivaine par rapport aux Juifs et à la judéité, l'autrice place au centre de son enquête la question de la haine de soi et de l’antisémitisme que certains ont pu voir dans les écrits d’Irène Némirovsky, et va à rebours de la thèse qui fait d’elle une écrivaine juive antisémite.
Susan Rubin Suleiman, traduit de l'américain par Aude de Saint-Loup et Pierre-Emmanuel Dauzat, Albin Michel, 432 p.
24.00 €

La sexualité en prison de femmes

Pendant deux ans, l'autrice a recueilli les confidences de 80 détenues et 70 professionnels et bénévoles officiant en détention féminine. Son enquête rapporte une parole étonnamment libre sur un sujet frappé d’illégitimité et ignoré des sciences sociales : la sexualité en prison de femmes. L’univers carcéral n’a rien d’un isolat spatial et temporel. Les détenues y sont soumises aux mêmes injonctions contradictoires que les femmes du monde dit libre. 
Myriam Joël, Les Presses de SciencesPo, 288 p.
24.00 €

Homo Inc.corporated : le triangle et la licorne qui pète

Que reste-t-il du sujet politique LGBT lorsqu’il est défini par le droit et le management de la diversité ? Pas grand chose. Raison pour laquelle les queers et les transféministes se mobilisent pour un agenda de redistribution économique et de justice sociale plus large que la simple demande d’égalité et d’intégration. L'ouvrage propose une critique radicale de l’homonationalisme et des politiques de l’égalité des droits.
Sam Bourcier, Cambourakis, collection Sorcières, 256 p.
19.00 €

Ados LGBTI : les mondes contemporains des jeunes lesbiennes,, gays, bisexuel(le)s, transgenres, intersexes

Les jeunes " sont " le monde d’aujourd’hui et, à ce titre, le façonnent. Mais les jeunes LGBTI investissent également d’autres mondes, à la marge, plus ouverts à leurs identités. Ils investissent des " lieux autres ", réels et imaginaires, où ils peuvent enfin exister, être reconnus et, lorsqu’ils ont été symboliquement mis à mort, renaître. Il peut y avoir des passages d’un monde à l’autre, mais il peut aussi y avoir des frontières infranchissables, des murs de la honte. Cette enquête auprès des jeunes LGBTI plaide pour un métissage des cultures, pour une ode à la diversité, pour une attention distinctive à toutes les existences.
Thierry Goguel d'Allondans, Presses de l'Université Laval, 230 p.
18.90 €

Un féminisme musulman, et pourquoi pas ?

Une histoire des fondements théoriques et historiques, ainsi que de la mise en oeuvre actuelle du mouvement féministe islamique, à partir de textes de références et d'exemples tirés de l'actualité. Malika Hamidi est sociologue, diplômée de l'EHESS. Elle est directrice générale de l'European Muslim Network à Bruxelles.
Malika Hamidi, préface d'Alain Gresh, L'Aube, 176 p.
20.00 €

Féminismes ! Maillons forts du changement social

Ce numéro revient sur les féminismes, leurs formes de luttes sociales et politiques complexes, et met l’accent sur leurs points communs : le combat pour l’égalité et l’émancipation, l’affranchissement des dépendances et des stéréotypes, et la rupture avec les rapports de domination. Le fil rouge de cette publication est l’expression de mouvements qui, au Nord comme au Sud, à l’Est ou à l’Ouest de la planète, se mobilisent contre d’autres formes d’oppression ou d’aliénation que la seule inégalité entre les sexes, participant ainsi à remettre fondamentalement en question l’ordre établi. Quand combattre le sexisme revient aussi à se lever contre un système capitaliste mortifère, des politiques hiérarchisées et hégémoniques, un hétéro-sexisme normatif, le système militaro-industriel, le racisme, la colonisation de la nature et le pillage des ressources, sans toutefois perdre de vue la nécessité de continuer à lutter pour les droits des femmes.
Introduction de Danielle Moreau et Viviana Varin, Collection Passerelle n°17, Ritimo
10.00 €

De l'influence de David Bowie sur la destinée des jeunes filles

Paul est un jeune homme androgyne de 17 ans, élevé par deux femmes, en quête de la mystérieuse identité de son père, et qui fréquente les boîtes lesbiennes parisiennes. Contrairement à ce que tout le monde avait prévu, il préfère les femmes.


Jean-Michel Guenassia, Albin Michel
20.00 €

Les buveurs de lumière

2020. Le monde entre dans l'âge de glace. Dylan, géant barbu et tatoué, débarque dans une petite communauté du nord de l'Écosse. Il a vécu toute sa vie dans un cinéma d'art et essai à Soho avec sa mère et sa grand-mère. Dans ce petit parc de caravanes, il rencontre Constance, une bricoleuse de génie au manteau de loup, et sa fille Stella, ex-petit garçon, en pleine tempête hormonale. Les températures plongent, mais on résiste : on construit des poêles, on boit du gin artisanal, on démêle une histoire de famille, on tente de s'aimer dans une lumière de miracle. Dans ce roman éblouissant au lyrisme radical, peuplé de personnages étranges et beaux, Jenni Fagan distille une tendresse absolue.
Jenni Fagan, traduit de l'anglais (Ecosse) par Céline Schwaller, Métailié,
20.00 €

Point cardinal

Laurent rejoint femme et enfants pour le dîner. Avec Solange, rencontrée au lycée, la complicité a été immédiate. Il s'est longtemps abandonné à leur bonheur calme. Mais sa vie bascule quand, à la faveur d'un week-end solitaire, il se travestit pour la première fois. A son retour, Solange comprend que Laurent est un transsexuel qui s'ignore. Elle va convaincre ceux qui l'aiment de l'accepter.
Léonor de Récondo, Sabine Wespieser, 232 p.
20.00 €

Devenir Rosie : Rosie la Riveteuse et la performativité du genre

Un premier ouvrage de bande-dessinée dans la collection Sorcières, centré sur le personnage de Rosie la riveteuse devenue un symbole féministe. Cette icône populaire de la culture américaine symbolisant les six millions de femmes qui travaillèrent dans l'industrie de l'armement pendant que les hommes étaient partis au front pendant la Seconde guerre mondiale. Suivant les pas de cette icône, Shreyas R Krishnan illustre et incarne les théories de développées par Judith Butler sur les approches performatives du genre. Un ouvrage documenté, soigné, ludique et joyeusement militant.
Shreyas R. Krishnan, Cambourakis, coll. Sorcières, 16 p.
10.00 €

Femme rebelle : l'histoire de Margaret Sanger

Fondatrice du journal "The Woman Rebel" et du Planning familial, Margaret Sanger a bousculé l’Amérique conservatrice du début du XXe siècle par son combat pour le droit des femmes à disposer librement de leur corps. Avec ce roman graphique, documenté, drôle et inspiré, Peter Bagge signe une biographie haute en couleur de cette militante radicale, provocatrice et controversée, qui a fait de l’accès à la contraception et à l’éducation sexuelle une arme contre la pauvreté et l’oppression.
Peter Bagge, traduit de l'américain par Paulin Dardel, Nada, 112 p.
18.00 €

Faith tome 2 : Doubles et faux-semblants

Journaliste le jour, justicière la nuit, la super-héroïne Faith fait face à une menace inattendue : un ennemi cherche à lui enlever définitivement ses pouvoirs.
Jody Houser, Pere Perez, Marguerite Sauvage, Colleen Doran,traduit de l'américain par Mathieu Auverdin Bliss comics, 128 p.
14.95 €

Mauvaise pioche

Elsa est la petite dernière de la famille Klein. Entre ses trois grandes soeurs, une mère débordée et un père qui aurait aimé avoir un garçon, Elsa a du mal à trouver sa place. Alors elle écrit tous ses soucis dans son carnet secret.
Elisabeth Brami, illustrations Camille Carreau (KMie.), Talents Hauts, 112 p.
9.00 €

The girls

Californie, fin des années 1960. Evie Boyd, quatorze ans, vit seule avec sa mère. Lorsqu'elle se dispute avec sa seule amie, Evie se tourne vers un groupe de filles dont la liberté et l'atmosphère d'abandon qui les entoure la fascinent. Séduite par l'aînée, Suzanne, elle se laisse entraîner dans une secte au leader charismatique, Russell. Leur ranch est aussi étrange que délabré, mais, aux yeux de l'adolescente, il est exotique, électrique, et elle veut à tout prix s'intégrer. Son obsession pour Suzanne grandissant, Evie ne s'aperçoit pas qu'elle s'approche inéluctablement d'une violence impensable.
Emma Cline, traduit de l'américain par Jean Esch, 10/18, 360 p.
8.10 €

La rue

Harlem, dans les années 1940. Lutie, jeune mère célibataire, s'est installée dans la 116e rue. Elle décrit les conditions de vie dans son immeuble et le quotidien du quartier où n'habitent que des Afro-Américains. Elle évoque la pauvreté, la résignation et la violence mais jure de s'en sortir grâce à la force de sa volonté afin d'offrir une existence digne à Bub, son fils. Roman dans l'héritage de la Harlem Renaissance paru en 1946.
Ann Petry, traduit de l'américain par Martine Monod, Nicole et Philippe Soupault,Belfond, 382 p;
18.00 €

Zouleikha ouvre le yeux

Dans les années 1930, au Tatarstan, Zouleikha, mariée à 15 ans à un homme bien plus âgé qu'elle, a perdu ses quatre filles en bas âge. Pendant la dékoulakisation menée par Staline, son mari est assassiné et la famille expropriée. Zouleikha est déportée en Sibérie. Avec ses compagnons d'exil, elle fonde une colonie sur la rivière Angara, loin de toute civilisation.
Gouzel Iakhina, traduit du russe par Maud Mabillard, préface de Ludmila Oulitskaïa, postface de Georges Nivat, Noir sur Blanc, 472 p.
24.00 €