Catalogue

Accueil boutique > Choix de nouveautés

Choix de nouveautés

Lettres à l'ado que j'ai été

Dans ces 28 lettres, les auteurs s'écrivent à eux-mêmes, se confient et donnent des conseils à ceux qu'ils ont été. Tour à tour drôles, émouvantes, sérieuses, complices, elles ont toutes le même effet (et le même but) : s'accepter tels que nous sommes, avec nos qualités et nos défauts. Et surtout avec bienveillance.
Titiou Lecoq Rokhaya Diallo Océanerosemarie Ovidie Bérengère Krief et al., sous la direction de Jack Parker, Flammarion, 206 p.
13.00 €

En coulisses

Depuis qu'elle est enfant, Jenna McGovern rêve de jouer dans une comédie musicale. Elle décroche, à New York, le second rôle d'une comédie musicale très en vue, aux côtés de la star d'une série à succès, Adrienne Kenyon. Jenna trouve facilement ses marques au sein de la troupe en tournée, et l'avenir s'annonce prometteur. À condition que la jeune artiste ne perde pas de vue ses objectifs de carrière… Mais comment résister au charme d'Adrienne ?
Melissa Brayden, traduit de l'américain par Rose-A. Caulfield, 284 p.
19.00 €

Black Lamb : un palimpseste

De la folle épopée familiale de Ruth dans la campagne anglaise du début du XXe siècle à son installation aux États-Unis avec Michael, en passant par leur rencontre en Écosse au sein de la Marine royale pendant la Seconde Guerre mondiale, Camille retrace l'histoire de ses parents, dont la personnalité et l'amour l'ont toujours fascinée. À travers cette quête, c'est aussi l'histoire de Camille, promise à une belle carrière universitaire au cours de laquelle elle rencontre Ionesco ou Nathalie Sarraute, le metteur en scène Peter Sellars ou la violoniste Nell Gotkovsky, les féministes Célia Bertin ou Germaine Brée, elle laissera de côté ses ambitions pour se consacrer à ses parents malades.
Camille Naish et Michael Naish, Le laboratoire existentiel,400 p.
23.00 €

Insoumises

Treize femmes se livrent à une narratrice sur leurs rêves et leurs angoisses, leur sexualité et leurs amours, mais aussi sur la façon dont elles résistent au racisme, au sexisme et aux conventions sociales de la société patriarcale brésilienne.
Conceiçao Evaristo, traduit du brésilien par Paula Anacaona, Editions Anacaona, 176 p.
15.00 €

Flora Tristan : une femme libre

"Flora Tristan grandit dans la misère, échappe à sa condition et devient une femme de lettres. Fuyant un mari violent, cette mère de trois enfants voyage jusqu'au Pérou pour y trouver la révolution et, pourquoi pas, l'amour. Lancée dans un tour de France, elle défend avec passion l'union ouvrière mais meurt d'épuisement. Du Pérou libéré par Simon Bolivar à la France du romantisme, des faux prophètes aux vrais ouvriers, Évelyne Bloch-Dano enquête sur celle qui sera la grand-mère de Paul Gauguin. Flora Tristan marque le triomphe de la volonté dans un siècle où la liberté est une idée neuve pour les femmes."
Evelyne Bloch-Dano, Le Livre de Poche, 444 p.
7.70 €

Penser les violences conjugales comme un problème de société

"Parce que les violences conjugales sont un fléau mondial, hélas encore contemporain, une recherche mêlant des approches juridiques nationales, internationales et interdisciplinaires apparaît comme un guide précieux afin de mieux appréhender ce problème dont l'objet n'est pas exclusivement juridique. Les violences conjugales sont également une question de culture qui traverse le temps et les continents. Multiformes, ces violences témoignent d'une volonté de dominer l'autre, entraînant une atteinte au droit fondamental des personnes de vivre en sécurité et une atteinte à leur dignité."
Dir. Fanny Vasseur-Lambry, Artois Presses Université, 212 p.
19.00 €

Bad feminist

Roxane Gay propose ses chroniques, initialement publiées dans The Guardian et sur le site The Rumpus, dans lesquelles elle propose ses réflexions sur l'état actuel du féminisme. Elle évoque notamment sa lassitude des prises de position parfois trop clivantes de certaines organisations féministes et aborde les notions de cultures, de race, de sexe et de genres.


Roxane Gay, traduit de l'américain par Santiago Artozqui, Denoël, 464 p.
21.90 €

Histoire des suffragistes radicales : le combat oublié des ouvrières du Nord de l'Angleterre

A Manchester et dans les villes cotonnières, au début du XXème siècle, des ouvrières se mobilisent pour le droit de vote des femmes : ce sont les suffragistes radicales dont ce livre, paru en 1978 et traduit pour la première fois en France, raconte le combat. Une lutte qui s'inscrit dans celle plus vaste de l'émancipation des femmes pour de meilleures conditions de travail, l'égalité des salaires, le droit à l'éducation et au divorce.


J. Liddington et J. Norris, traduit de l'anglais (Royaume-Uni) par L. Bury, préf. et appareil critique de F. Bensimon, Libertalia, 360 p.
17.00 €

Nourrices : nurses et gouvernantes

A travers des photographies, des textes et des articles de presse de l'époque, l'autrice revient sur la vie quotidienne des nourrices, notamment du Morvan, à la Belle époque mais aussi sur l'évolution de leur métier et de leur statut. Elle examine la relation que ces femmes entretenaient avec les enfants dont elles s'occupaient et leur représentation dans la publicité.


Noëlle Renault, Sutton, 127 p.
19.00 €

Tous les chats sautent à leur façon : entretien avec Angelika Klammer

Ce long entretien retrace le parcours de l'autrice et ses inspirations. Depuis son enfance sous la dictature roumaine à la publication de son premier roman en passant par le harcèlement des services secrets de Ceaucescu et son arrivée en Allemagne de l'Ouest dans les années 80, elle mesure, à travers des images puissantes et son acuité habituelle, l'impact de la violence dictatoriale sur l'individu.
Herta Müller, traduit de l'allemand par Claire de Oliveira, Gallimard, 232 p.
22.00 €

On ne vit que deux fois

La "petite fiancée de Raymond Queneau", après avoir publié 13 de ses livres chez Gallimard, vient de se faire remercier par eux à 72 ans. Elle offre cette confession en forme de bilan (ses livres, ses honneurs, ses influences...) mais aussi comme un pamphlet contre Saint-Germain-des-Près et ses "écrivains qui louchent quelquefois, à cause du génie".
Hélène Bessette, suivi de Prière de ne pas diffamer de Gilles Aufray et Régis Hébette, postface de Julia Deck, Othello, 144 p.
16.00 €

Liberté, égalité, fous-moi la paix ! Petit guide de survie contre les harceleurs de rue

Qui ne s'est jamais retrouvée sans voix face à un relou? Dans l'impossibilité de réagir faute de répondant. Les deux autrices ont recueilli et retranscrit des témoignages de femmes drôle et utiles et proposent toutes sortes de conseils contre le harcèlement de rue pour que les femmes reconquièrent l'espace public.

Julie Clavier, illustrations de Claire Gosnon, Atlande, 47 p.
15.00 €

Dustan superstar : biographie

Guillaume Dustan (1965-2005) se destinait à devenir haut fonctionnaire tout en rêvant de consacrer sa vie à l'écriture. Elle bascule lorsqu'il est infecté par le VIH et que, se pensant en sursis, il rompt avec tout désir de normalité. Dès son premier livre, "Je sors ce soir", paru en 1996 chez POL,transgressif, dont la trame essentielle est sa vie, il devient une icône médiatique. Puis, il dirige une collection littéraire LGBT. Il s'érige en défenseur du bareback face à l'association Act Up, devenant objet de controverses. Il s'agit de la première biographie sur l'écrivain.
Raffaël Enault, Robert Laffont, 315 p.
21.00 €

Les pionnières : dans les ateliers des femmes artistes du XXème siècle

D'Etel Adnan à Geneviève Asse, en passant par Sheila Hicks ou Aurélie Nemours : ce sont onze artistes abstraites,nées avant la Seconde Guerre mondiale et qui ont atteint la maturité artistique dans les années 50-60, que cet ouvrage met en lumière, immergées dans leurs ateliers. Illustré de nombreuses photographies pleine page, il revient sur leurs approches et parcours artistiques.
E. Vedrenne et V. de Maulmin, photographies de C. Panchout, Somogy, 200 p.
39.00 €

Rien où poser sa tête

En 1921, l'autrice polonaise fonde la première librairie française de Berlin. Contrainte de fuir l'Allemagne en 1939 en raison de ses origines juives, elle gagne la France pour y trouver refuge, puis la Suisse clandestinement en 43. Tantôt dénoncée ou secourue, incarcérée puis libérée, elle raconte, avec émotion et objectivité, le quotidien des Français divisés par la guerre. Inclus, un dossier documentaire.

Françoise Frenkel, Folio, 328 p.
7.80 €

A un clic du pire

95% de la consommation de sites pornographiques passe par des sites de streaming gratuits. En libre accès, ils ne respectent pas les lois européennes de protection de l'enfant : l'âge moyen de découverte du porno est descendu à 9 ans et 70 % des consommateurs mineurs ont accès à ces contenus à partir de leur smartphone. Il s'agit de comprendre les rouages de cette "porn culture" et d'en évaluer les impacts sans panique morale ni désir de censure.
Ovidie, Anne Carrière, 124 p.
16.00 €

Candyland

Dans l'Amérique rurale marquée par la pauvreté et la drogue, la vie de Sadie Gingerich, une ancienne amish, est bouleversée lorsque son fils est assassiné par sa petite amie Allison. Lorsqu'elle rencontre Danny, le père de celle-ci, leurs lourds passés et le choc du meurtre s'entremêlent durant l'enquête de police, révélant une vérité indicible...
Jax Miller, traduit de l'anglais (États-Unis) par Claire-Marie Clévy, J'ai lu, 576 p.
8.00 €

L'amie des jours en feu

1917 : Maria Rosa, qui a fui les règles bourgeoises de sa famille, et Eugenia, qui entend prouver à son père qu'elle peut devenir médecin, se rencontrent alors qu'elles sont engagées dans le conflit comme infirmières. La passion les emporte et naît la conviction qu'elles pourront vivre ensemble la guerre finie mais l'avenir semble aussi irréel qu'incertain...
Elisabetta Rasy, traduit de l'italien par Nathalie Bauer, Seuil, 176 p.
19.00 €