Catalogue

Accueil boutique > Choix de nouveautés

Choix de nouveautés

La culotte en jersey de soie

Réédition d’un roman écrit en 1923. Renée Dunan regroupe cinq confessions de femmes confrontées à la « lubricité masculine » et au regard des hommes-prédateurs. Cinq récits que l’autrice place dans un décor sanglant et destructif car, après tout, pourquoi cacher la réalité de ces mésaventures (parfois drames) vécues au quotidien « au point que nul ne les remarque en temps normaux ». En convoquant les voix fortes de Ly, Kate ou d’Idèle, elle ose dévoiler avec intelligence, érudition et humour ces rapports du quotidien, tout en concevant une égalité dans les relations sexuelles.
Renée Dunan, éd. des Véliplanchistes, 311 p.
22.50 €

Elucider l'intersectionnalité : les raisons du féminisme noir

L'autrice invite à repenser les outils de la réflexion féministe en intégrant la problématique de l'intersectionnalité. Selon elle, le féminisme noir fédère presque toutes les pensées féministes indépendamment de leurs divergences idéologiques. C'est pourquoi il serait nécessaire de prendre en compte la diversité des vécus des acteurs de ce mouvement afin de présenter un front commun.
Soumaya Mestiri, Vrin, 172 p.
18.00 €

Panthère Première n°6 "Flagrants dénis"

"Mues par un impérieux besoin d'échapper à un quotidien poisseux dominé par une gestion sanitaire aussi erratique que libérale, on court-circuitera le monopole d’Enedis pour s’intéresser à l’autonomie énergétique, on s’installera dans les services des urgences pour y suivre la lutte méprisée des soignantes, on emboitera intrigues religieuses et questions de genre en compagnie d’une messie (si si) dans le Milan médiéval, on montrera par la pratique du foot que c’est pas parce qu’on le dit qu’on l’est (féministe), on se connectera sur des forums d’entraide pour atténuer l’isolement et la souffrance qui peuvent survenir suite à la naissance d’un·e enfant, on briguera la présidence des États-Unis (eh ouais) pour proposer un nouvel ordre mondial (lesbien et poétique) puis on cassera l’ambiance d’un repas familial avec Sara Ahmed, pour le plaisir, mais surtout parce que non, les choses ne sont pas « comme ça ». Killjoy ! comme cri de guerre, on plantera alors les dents de la fourchette dans un flagrant déni aussi juteux qu’arrangeant, avec un dossier sur le travail invisible et non reconnu comme tel."
Revue Panthère Première
10.00 €

Corps mouvementés

Cet ouvrage réunit des contributions d’enquêtes philosophiques, littéraires, sociologiques, psychologiques sur la question de corps, ainsi que des varias, notamment un entretien entre Jérôme Baschet et Renaud Lariagon. Plusieurs thématiques y sont abordées : violences policières, langage et écriture, contre culture et scène punk, corps politiques, etc.
Chroniques de Désert, Grevis, 208 p.
16.00 €

Travail gratuit et grèves féministes

Quatre textes écrits dans la continuité de la deuxième grève nationale des femmes organisée en Suisse en 2019. Soulignant l'enjeu de la question du travail reproductif et gratuit fourni par les femmes pour les luttes féministes du XXIe siècle, les auteures discutent du potentiel de la grève du travail domestique et du sexe afin de valoriser le rôle des femmes et de s'opposer au patriarcat.
Sivia Federici, Morgane Kuehni, Morgane merteuil et Maud Simonet,coordonné et introduit par Soline Blanchard, Sébastien Chauvin, Nils Kapferer et al. postface Charlene Calderaro, entremonde, 120 p.
8.00 €

Baker

Cette biographie et étude artistique de Joséphine Baker rappelle la complexité de cette figure du XXe siècle, émigrée afro-américaine connue pour ses performances artistiques en France. Elle incarne l'émergence d'une affirmation de l'identité féminine noire. Marie Canet est enseignante en esthétisme à l'école des Beaux-Arts de Lyon essayiste et critique d'art.
Marie Canet, éd. François Bourin, 103 p.
14.00 €

Le féminisme ou la mort

En faisant du capitalisme patriarcal le dénominateur commun de l'oppression des femmes et de l'exploitation de la planète, Françoise d'Eaubonne offre de nouvelles perspectives au mouvement féministe et à la lutte écologiste. Pour empêcher l'assassinat généralisé du vivant, il n'y a aucune alternative sinon l'écoféminisme. C'est le féminisme ou la mort. Longtemps inaccessible, ce texte paru en 1974 et devenu référence, est introduit par deux chercheuses et militantes. À l'aune de leurs engagements et d'une lecture croisée de ce manifeste visionnaire, Myriam Bahaffou et Julie Gorecki soulignent les ambiguïtés de ce courant en pleine résurgence et nous proposent des pistes pour bâtir un écoféminisme résolument radical, intersectionnel et décolonial.
Françoise d'Eaubonne, préface de Myriam Bahaffou et Julie Gorecki, Le Passager clandestin, 335 p.
20.00 €

Produire la guerre, produire le genre : des Françaises au travail dans l'Allemagne nationale-socialiste (1940-1945)

Dans l'Europe de la Seconde Guerre mondiale, la production massive d'armes et la politique de collaboration économique ont bouleversé les rapports de genre. En explorant la vie quotidienne des ouvrières françaises à Berlin, l'historienne examine les dynamiques transnationales de fabrication du genre, autorisant à penser les histoires des femmes comme des réalités interdépendantes.
Camille Fauroux, éd. EHESS, 311 p.
19.00 €

Etre mère en situation coloniale (Gold Coast, années 1910-1950)

Pour une grande majorité des Africaines, la « rencontre coloniale » s'est faite à la maternité, au dispensaire et au centre de Protection maternelle et infantile. Cet ouvrage analyse les conséquences de la colonisation sur les femmes colonisées, en mettant en valeur l'une des activités cruciales de ces dernières : mettre au monde des enfants et les élever. Les autorités coloniales mettent en oeuvre des mesures de médicalisation de la grossesse avec le soutien des élites africaines afin de réduire le taux de mortalité et augmenter la population. Cette monographie explore l'impact et les modalités de cette politique sur les populations à travers l'exemple du futur Ghana.
Anne Hugon, éd. de la Sorbonne, 320 p.
25.00 €

Eté 85

L’été de ses 16 ans, Alexis, lors d’une sortie en mer sur la côte normande, est sauvé héroïquement du naufrage par David, 18 ans. Alexis vient de rencontrer l’ami de ses rêves. Mais le rêve durera-t-il plus qu'un été ? L'été 85... Bonus : Entretien avec François Ozon - Scènes coupées - Essais caméra - Bandes-annonces
DVD - Un film de François Ozon avec Félix Lefebvre et Benjamin Voisin, France, sous-titres pour les sourds et malentendants
21.20 €

Voir le jour

Jeanne est auxiliaire dans une maternité de Marseille. Nuit et jour, Jeanne et ses collègues se battent pour défendre les mères et leurs bébés face au manque d’effectif et a` la pression de leur direction. Lorsqu'un drame survient à la maternité et que sa fille Zoé part étudier à Paris, le passé secret de Jeanne resurgit et la pousse à assumer ses choix de vie. En bonus : scènes commentées par Marion Laine, scènes coupées, court-métrage Derrière la porte.
DVD - Un film de Marion Laine, avec Sandrine Bonnaire, Brigitte Roüan, Aure Atika, France, sous-titres pour les sourds et malentendants
21.20 €

La puissance des femmes : une autre histoire de la philosophie

Effacées, oubliées, dédaignées, les femmes ont traversé l'histoire de la philosophie en clandestines. Que reste-t-il de leur pensée ? Ce livre présente leurs idées, rend hommage à leur combat, et dresse une grande fresque, celle d'une autre histoire de la philosophie. Avec de nombreuses contributions, entre autres : Vinciane Despret, Isabelle Sorente, Elsa Dorlin, Françoise Dastur... et de nombreuses notices biographiques.
collectif, coord. Octave Larmagnac-Matheron et Sven Ortoli, éd. Philosophie Magazine, 241 p., illustré
25.00 €

Petits morceaux de jeune homme

Écrits sous forme d'aphorismes, Les Petits morceaux de jeune homme sont une réponse drôle et bien sentie aux Premiers Matériaux de la Jeune-Fille, un texte paru dans le journal Tiqqun au début des années 2000 qui a eu une forte postérité, entre autre au théâtre. Si la Jeune-Fille est l'image vide du consommateur cible du capital, le Jeune-Homme, par son narcissisme creux et son individualisme, est ce qui empêche le commun d'advenir.
Valeries, L'oie de Cravan, 48 p.
13.00 €

Filles-commandos bandées

Se revendiquant du féminisme queer, la poétesse déploie une rhétorique hilare et violente qui sollicite les fantasmes afin de mieux lutter contre la répression, le capitalisme et le patriarcat. Les homosexuels, les toxicomanes, les prostitués et les transgenres sont des personnages récurrents de ces poèmes qui exhortent sans détour à la révolution et à la liberté.
Josée Yvon, Les Herbes rouges, 48 p.
9.00 €

Speak up ! : des coulisses à l'écran, voix des femmes dans les séries télévisées américaines à l'orée du XXIe siècle

Une étude consacrée à la place des femmes dans les séries télévisées aux Etats-Unis depuis le début des années 2000. A travers le traitement des voix féminines dans quatre séries emblématiques de cette période, Ally McBeal, Sex and the City, Desperate Housewives et Gossip Girl, l'auteure analyse la prise de parole des femmes au sein d'une société et d'une industrie dominées par les hommes.
Anaïs Le Fèvre-Berthelot, Presses Sorbonne nouvelle, 309 p.
25.00 €

Féminismes latino-américains en traduction

Les mobilisations sociales féministes latino-américaines actuelles exportent souvent leurs pratiques, mais paradoxalement la production théorique qui les accompagne demeure méconnue et le féminin latino-américain est le plus souvent exotisé. Les traductions présentées ici de textes féministes latino-américains importants et significatifs tentent de combler ce déficit et tout le travail collectif du livre relève le défi que la colonialité des savoirs pose au trafic de théories. Décoloniales, afrodescendantes, transféministes, écoféministes, queer, ou cuir, elles nous proposent de bâtir ensemble un monde commun.
dir. Michèle Soriano, textes de Claudia de Lima, Sonia E. Alvarez, Josefina Ludmer et al., traductions de Thérèse Courau, Hélène Deville, José Gonzalez et al.L'Harmattan, coll. Créations au féminin, 276 p.
29.00 €

Mes amours souterraines

Siegeer et Léo, deux adolescents qui vivent dans une cité, s'apprêtent à se quitter le temps des vacances. Ils jurent de vivre leur amour au grand jour à la rentrée mais des obstacles ne tardent pas à se lever. Prix découverte du Prix du roman gay 2020.
Olivier Sourisse, Orizons, 308 p.
25.00 €

Good Boy

Fraîchement débarqué d'une petite ville éloignée, un étudiant explore Montréal et croit y découvrir qui il est vraiment. Un roman d'apprentissage sur une génération désenchantée, confrontée brutalement au sexe, au désir et à l'amour dans l'anonymat de la métropole. Prix du roman gay 2020.
Antoine Charbonneau-Demers, Arthaud, 353 p.
19.90 €