Catalogue

Accueil boutique > Choix de nouveautés

Choix de nouveautés

La révolution féministe

La quatrième vague du féminisme a commencé : venue d'Amérique latine, portée par les combats contre les féminicides et pour la liberté des femmes à disposer de leur corps, amplifiée par le moment #MeToo, elle constitue surtout un mouvement qui s'attaque à l'inégalité des rapports de production et de reproduction sous le capitalisme. Le féminisme est révolutionnaire ou il n'est pas : voilà la thèse soutenue par Aurore Koechlin, qui se propose d'abord de guider ses lectrices et lecteurs à travers l'histoire des différentes vagues féministes. Du MLF à l'inter-sectionnalité, de l'émergence d'un « féminisme d'Etat » au féminisme de la reproduction sociale, elle tire le bilan politique et intellectuel d'une quarantaine d'années de combats, repère leurs impasses, souligne leurs forces, pour contribuer aux luttes actuelles et à venir.
Aurore Koechlin, Amsterdam, 167 p.
12.00 €

Femmes et politique, femmes politiques

Sous titré "Quelles-s place-s pour les femmes ?", cet ouvrage réunit des communications de la huitième session des rencontres organisées par Mix-Cité 45 qui définit des questionnements internationaux dans les combats féminins qui ont fondé les avancées en un domaine essentiel à l'émancipation des femmes : les enjeux politiques. Un rappel des luttes d'hier donne la mesure de notre dette à ces aînées hautement exigeantes du journalisme, de la magistrature, du syndicalisme, de la littérature, etc. qui sont allées parfois jusqu'au sacrifice (figures de la Résistance). Les mouvements d'aujourd'hui ne manquent pas de nous interroger sur l'héritage transmis, le rôle crucial des médias, l'identité des femmes en lutte, ici et au-delà des frontières (Turquie, Maroc, Iran...).
textes réunis par Dominique Bréchemier et Nicole Laval-Turpin, 247 p., L'Harmattan
26.00 €

Ce qu'elles disent

Entre 2005 et 2009, des femmes de la colonie mennonite de Manitoba en Bolivie ont été battues et violées. Le roman évoque ce fait divers qui a secoué cette communauté de chrétiens baptistes isolée. En l'absence des hommes partis à la ville, huit femmes se réunissent en secret dans un grenier à foin. Analphabètes, elles changent leur destin avec l'aide de l'instituteur, qui écrit leurs récits.
Miriam Toews, traduit de l'anglais (Canada) par Lori Saint-Martin et Paul Gagné, Buchet-Chastel, 230 p.
19.00 €

L'Âge de la lumière

La jeune Américaine Lee Miller arrive à Paris en 1929 où elle commence une carrière de mannequin. Elle apprend l'art de la photographie sous la tutelle de Man Ray dont elle devient l'assistante puis l'amante et la muse. Elle devient une photographe de génie mais, répulsée par la jalousie et l'égocentrisme de son compagnon, elle le quitte afin de se réaliser pleinement.


Whitney Scharer,traduit de l'américain par Sophie Bastide-Foltz, L'Observatoire, 444 p.
23.00 €

Félines

Elle s'appelle Louise R., elle a dix-sept ans. Elle a été l'une des premières jeunes filles de notre pays à être atteinte par la Mutation. Comme bien d'autres, son corps s'est métamorphosé, ses sens se sont aiguisés et sa vie n'a plus jamais été la même. Son visage a été vu sur tous les écrans, sur tous les réseaux sociaux. Ses prises de position et le récit de sa clandestinité ont bouleversé toute une génération. À travers elle, c'est aussi l'histoire de Fatia, Sara, Morgane et de toutes celles qu'on a appelé « les Félines ». Adolescentes et résistantes, elles se sont un jour dressées contre l'oppression et les discriminations. Elles se battent encore aujourd'hui pour leur liberté. Ce texte est le récit de leur combat.
Stéphane Servant, Le Rouergue, 378 p.
15.80 €

La guerre des jupes

Dans la cour de l'école, Teddy et sa bande s'amusent à soulever les jupes des filles. Un jour, Louise et ses amies décident de mettre en place un groupe d'action "Touchez plus à nos jupes". Ensemble, elles amènent les garçons à réfléchir à leurs actes et font cesser leur jeu sexiste.
Isabelle Rossignol et Eva Roussel, Talents Hauts
7.00 €

1 % : reprendre le pouvoir face à la toute-puissance des riches

Une analyse du modèle économique capitaliste qui permet aux multinationales d'exercer sans contrôle leur pouvoir. Les conséquences des actes des 1 % les plus riches, qui contrôlent l'alimentation, l'information ou encore l'énergie sont dévastatrices pour la planète et le reste de la population.


Vandana Shiva,traduit de l'anglais par Agnès El Kaïm, Rue de l'échiquier, 182 p.
19.00 €

Jane Austen : une passion anglaise

L'auteure retrace le parcours de la romancière anglaise (1775-1817), qui malgré les incessants refus d'éditeurs, écrit de nombreuses oeuvres dont Raison et sentiments et Orgueil et préjugés jusqu'à son décès prématuré à 41 ans.


Fiona Stafford, traduit de l'anglais par Olivier Lebleu, 222 p.
19.90 €

Des hommes justes : du patriarcat aux nouvelles masculinités

L'historien souligne la nécessité de définir une morale du masculin pour toutes les sphères de la vie sociale : la famille, l'entreprise, la religion, la politique, la ville, la sexualité et le langage. Pour rompre avec le patriarcat dominant, il importe selon lui d'inventer de nouvelles masculinités afin de construire une société égalitaire et respectueuse.


Ivan Jablonka, Seuil, 44' p.
22.00 €

Ce que l'on sème

Dans l'Amérique de l'après-guerre, James Vincent quitte sa famille pour faire des études de droit à New York, où il devient un brillant avocat. Agnes Miller voit une nuit tourner au cauchemar lorsqu'elle est arrêtée par la police sur une route de Géorgie. Cette fresque suit les destins inextricablement liés de leurs familles durant plus de six décennies de changements radicaux. Premier roman.
Regina Porter, Galliamrd, 362 p.
22.00 €

La Mer à l'envers

Rose profite d'une croisière en Méditerranée avec ses deux enfants, Emma et Gabriel, quand une nuit, entre l'Italie et la Libye, leur bateau croise la route de l'embarcation de fortune de migrants qui appellent à l'aide. Poussée par la curiosité, Rose descend sur le pont et rencontre Younès, à qui elle accepte de donner le téléphone de son fils. Un fil invisible la relie désormais au jeune homme.
Marie Darrieussecq, POL, 250 p.
18.50 €

Eloge des bâtards

A la mort de son père, unijambiste alcoolique et poète sensible, la narratrice doit vider la maison familiale de Carrières-sous-Poissy. Ce capharnaüm invraisemblable devient un réseau de signes et de souvenirs éclairant la personnalité de ce colosse fragile. Un jour, comme venue du passé, une lettre arrive qui dit toute la vérité sur ce père aimé malgré la distance sociale.
Olivia Rosenthal, Verticales, 326 p.
20.00 €

Avant que j'oublie

A la mort de son père, unijambiste alcoolique et poète sensible, la narratrice doit vider la maison familiale de Carrières-sous-Poissy. Ce capharnaüm invraisemblable devient un réseau de signes et de souvenirs éclairant la personnalité de ce colosse fragile. Un jour, comme venue du passé, une lettre arrive qui dit toute la vérité sur ce père aimé malgré la distance sociale.
Anne Pauly, Verdier, 138 p.
14.00 €

Virginia

Biographie romancée de l'enfance et de l'adolescence de Virginia Woolf, évoquant ses élans brisés, sa quête éperdue de reconnaissance et son âpre mélancolie. Alors que l'époque victorienne n'offre pour seul horizon aux femmes que le mariage, la jeune femme se rebelle et déroge à toutes les règles.
Emmanuelle Favier, Albin Michel, 300 p.
19.90 €

Bleuets

Une interrogation philosophique sur l'expérience individuelle, sensitive, intellectuelle et affective, à travers le prisme de la couleur bleue, utilisée comme fil conducteur. Sous forme de courts fragments, des réflexions poétiques et intimes se mêlent à des considérations plus vastes sur le sens de l'art et de l'existence. "Et si je commençais en disant que je suis tombée amoureuse d'une couleur. Et si je le racontais comme une confession ; et si je déchiquetais ma serviette en papier pendant que nous discutons. C'est venu petit à petit. Par estime, affinité. Jusqu'au jour où c'est devenu plus sérieux." Par l'autrice des "Argonautes"
Maggie Nelson, éd. du sous-sol, 108 p.
14.50 €

Le bal des folles

En 1885, J.-M. Charcot ajoute à ses techniques expérimentales visant à soigner ses malades un rendez-vous festif, costumé et dansant, le bal des folles, pour éveiller leur esprit et leur donner un plaisir enfantin. S'y croisent Thérèse, une vieille prostituée, la Petite Louise, une enfant violée, Geneviève, l'intendante, et Eugénie Cléry qui entre en contact avec l'âme des disparus. Victoria Mas retrace dans ce premier roman leur parcours heurté, qui met à nu la condition féminine au XIXe siècle.
Victoria Mas, Albin Michel, 252 p.
18.90 €

A la demande d'un tiers

Une jeune femme cherche à en savoir plus sur sa mère qui s'est jetée du haut de la tour d'un château touristique lorsqu'elle était encore enfant. Elle retourne sur les lieux du drame et enquête auprès de sa famille et des psychiatres mais aucun d'entre eux ne porte le même diagnostic. Déçue, elle vole des pages de son dossier médical pour y trouver des indices. Elle ne pleure jamais au bon moment, ressasse pendant des heures son mépris pour Bambi, et seule sa peur des requins lui prouve quelle a bien un coeur. Rien de grave en apparence. Jusqu'au jour où l'internement forcé de sa soeur en hôpital psychiatrique réveille les questions enfouies sur la mort de leur mère. Un ton acide et décalé, un roman d'une étincelante noirceur.
Mathilde Forget, Grasset, 158 p.
16.00 €

J'ai des idées pour détruire ton ego

Léonie, 27 ans, a le flegme pragmatique. Elle travaille pendant la journée chez McDo où Lore s'attache à elle, garde la petite Eulalie le soir et se laisse porter par la vie. C’est souvent l’image d’Angela qui lui vient quand elle ferme les yeux. Le jour où elle se retrouve avec Eulalie sur les bras, elle met les voiles, direction le sud de la France où, croit-elle, Angela, se languit depuis dix ans… Un premier roman sur le désir et ses limites avec un humour à fleur de peau et une narration rythmée.
Albana Linÿer, Nil, 316 p.
19.00 €