Catalogue

Accueil boutique > Choix de nouveautés

Choix de nouveautés

Fan Studies Gender Studies : la rencontre

La rencontre entre fan studies et gender studies, largement engagée dans le monde académique anglo-saxon, a très tôt permis d'analyser les activités de fans au prisme du genre, en mobilisant les apports de travaux explicitement féministes. Sur un plan théorique, ces rapprochements pourront donc être (re) discutés, car ils n'ont rien d'évident et ont souvent été sélectifs, à l'image de l'intégration complexe des perspectives féministes au sein des cultural studies. Comment certaines figures féminines et féministes telles que Beyoncé ou Madonna peuvent influencer leurs admirateurs. Ils évoquent les pratiques des fans telles que les fanfictions et montrent comment elles peuvent transgresser ou renforcer les stéréotypes de genre.
Dir. Mélanie Bourdaa et Arnaud Alessandrin, préface de Nelly Quemener, Téraèdre, 184 p.
19.00 €

Normal(e)

"La voilà, l'occasion pour moi de tout déballer. Cinq petits mots: Je.Veux.Etre.Une.Fille. Une phrase qui refuse de sortir. Maman s'attend certainement à ce que je lui dise que je suis gay. Il y a sans doute des mois qu'elle se prépare à cette conversation. Sauf qu'elle et papa ont tout interprété de travers. Je ne suis pas gay. Je suis juste une fille coincée dans un corps de mec."
Lisa Williamson, traduit de l'anglais (Grande-Bretagne) par Mathilde Tamae-Bouhon, Hachette, p.376
16.90 €

Nelly Arcan. Trajectoires fulgurantes

On s'est beaucoup intéressé à Nelly Arcan comme figure médiatique ou comme symbole de la féminité contemporaine. Ce livre incite à se recentrer sur son travail d'écrivaine. Ici, chercheur-e-s, lecteurs et lectrices se penchent sur son oeuvre et suggèrent des pistes pour comprendre ce qu'elle ébranle, pour saisir ce que cette écriture a changé dans la littérature.
Isabelle Boisclair, Christina Chung, Joelle Papillon et Karine Rosso (dir.), remue-ménage, 309 p.
30.20 €

Adolescences lesbiennes

Tant de luttes ont été menées pour que les lesbiennes sortent de l'ombre. Pourtant, les adolescentes qui prennent conscience aujourd'hui de leur homosexualité refont le même chemin tortueux, de l'invisibilité à l'affirmation. Le récit de ces expériences demeure rare, voire étouffé par le tapage continu du discours hétérosexiste. Ce livre rassemble et analyse les témoignages d'une vingtaine de jeunes femmes qui ont accepté de dévoiler leurs parcours intimes. Quand prend-t-on conscience de son orientation sexuelle ? Que faire des désirs homosexuels naissants ?
Christelle Lebreton, remue-ménage, 143 p.
19.00 €

(In)visible

Prune Kettle est obèse et attend une opération de chirurgie qui doit lui faire perdre du poids. Elle occupe ses journées en animant le forum Internet d'un magazine pour adolescents. Un jour, une femme à l'accoutrement étrange se met à la suivre. Prune découvre alors une communauté secrète de femmes qui refusent les diktats esthétiques de la société contemporaine.
Sarai Walker, traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Alexandre Guégan, Gallimard, coll. Série noire,
22.00 €

Les chroniques d'Ouranos

Imaginez Ouranos, une mégapole futuriste, suffoquant sous la pollution, et une femme politique machiavélique, prête à tout pour asseoir son pouvoir. Ajoutez une cargaison de plantes dépolluantes dont les vertus vont être dévoyées et prenez au piège de la machination, Soann, une jeune femme intrépide et perspicace. Faites-lui croiser le chemin de l’énigmatique et séduisante Aléna et laissez-les remonter ensemble le fil d’Ariane qui va leur permettre d’épargner à la cité la tyrannie et l’asphyxie. Ouranos serait alors sauvée.
Véronique Bréger, KTM, 219 p, nouvelle édition revue par l'autrice
18.00 €

Handi-Gang

Djenna vit à Lyon avec Sam, son fils handicapé. Depuis quelque temps, elle s'inquiète pour lui. Un jour, elle décide de le suivre. Elle l'observe s'arrêter devant un groupe de jeunes invalides, avec lesquels il a décidé de se rebeller en s'en prenant aux lieux qui leur sont inaccessibles.
Cara Zina, Libertalia, 288 p.
10.00 €

On ne naît pas grosse

L'auteure retrace son parcourt et dresse un réquisitoire contre l'attitude des institutions (école, vie professionnelle, santé, entre autres) à l'égard des personnes obèses. Elle interroge le rapport de la société contemporaine au corps des femmes.


Gabrielle Deydier, Goutte d'Or, 154 p.
15.00 €

Libertarias : femmes anarchistes espagnoles

Une histoire des femmes libertaires espagnoles depuis la fin du XIXe siècle : mères, ouvrières, paysannes, syndicalistes et combattantes, elles n'ont cessé de clamer leur désir d'émancipation sociale, à travers de multiples formes de luttes, l'expérience de la guerre et de l'exil. Pour reconstruire une mémoire collective au féminin, en soulignant le caractère transgénérationnel de l'anarchisme.



Coord. par Hélène Finet, Nada, 256 p.
18.00 €

Contes et histoires Arc-en-ciel

Des contes modernes qui évoquent la vie, les peurs et l'amour, quels que soient les désirs, les orientations sexuelles et les identités de genre ou de culture des protagonistes.
Collectif, Goater,176 p.
12.00 €

Noli

Autobiographique, "Noli" est le livre le plus méconnu de Béatrix Beck. De 1968 à 1972, celle-ci multiplie les allers-retours entre la France et le Québec, où elle est tombée amoureuse de Jeanne Lapointe, figure intellectuelle très connue outre-Atlantique. Alors que Gallimard refuse son nouveau roman, elle entame une psychanalyse qu'elle n'achève pas. De retour à Paris, elle sombre dans une profonde dépression. Une postface et des feuillets retrouvés de "Tout le monde s'appelle Aronovitch".
Beatrix Beck, Les Editions du Chemin de Fer, 144 p.
17.00 €

NQF Vol. 36 n°1 : Nouvelles formes de militantisme féministe (1)

Un dossier consacré aux nouvelles militantes féministes, à leurs modes de fonctionnement et d'organisation ainsi qu'au rapport qu'elles entretiennent avec l'héritage du féminisme des années 1970.
Coord. par Martine Chaponnière, Patricia Roux et Lucile Ruault, Antipodes, 176 p.
25.00 €

Ce que le sida m'a fait : art et activisme à la fin du XXè siècle

L'historienne et critique d'art revisite, avec sa mémoire de témoin, les liens entre art et activisme durant les « années sida » en France et aux États-Unis. Composé de textes monographiques, d'entretiens et d'essais thématiques, cet ouvrage rédigé à la première personne rend compte d'une créativité artistique et activiste née de l'urgence de vivre et du combat pour la reconnaissance de tous·tes.
Elisabeth Lebovici, JRP Ringier et La Maison Rouge, 320 p.
19.50 €

Les femmes et la question criminelle : délits commis, expériences de victimisations et professions judiciaires

Délinquantes, victimes et professionnelles de la justice : cet ouvrage examine ce qui réunit et distingue les expériences des femmes face à la criminalité, et ce qui les différencie de celles des hommes. Il retrace d'abord l'apparition des perspectives féministes en criminologie, sous l'angle des rapports entre sexe, genre et science. Déconstruisant les stéréotypes de la délinquance féminine, il en décrit les diverses formes. Sont ensuite discutées les violences conjugales et sexuelles envers les femmes. L'ouvrage examine enfin le rôle que jouent les femmes dans le contrôle social de la délinquance.
Véronique Jaquier et Joëlle Vuille, Seismo, 510 p.
43.00 €

Revue Sextant n°34 : Les femmes aiment-elles la guerre ?

« Les femmes aiment-elles la guerre ? ». Au vu des nombreuses mobilisations de femmes en faveur de la paix, nous serions tenté.e.s de répondre à cette question par la négative. A bien y regarder cependant, les femmes ont de tout temps pris part à la guerre, d'une manière ou d'une autre. En mettant en lumière les multiples manières de penser le lien entre femmes, guerre et paix, approches psychosociales, sociologiques, historiques et politiques, ils permettent d'interroger davantage le rôle des femmes et les rapports de genre à l'oeuvre dans nos sociétés.
Coord. par Annalisa Casini et Anne Morelli, Editions de l'Université de Bruxelles, 118 p.
14.00 €

Pussy Riot Grrrls : émeutières

Près de vingt-cinq ans séparent la ruade punk féministe initiée par les riot grrrls, aux États-Unis, de la prière punk prononcée à Moscou par les Pussy Riot. Un quart de siècle au cours duquel s’est constituée une véritable contre-culture féministe underground, qui poursuit la révolution Grrrl Style engagée par les premières émeutières au début des années 1990. Manon Labry retrace ici, sous l’angle des Cultural Studies, la généalogie de ce courant protéiforme qui a su développer une forme de résistance labile, apte à déjouer les visées d’un système qui cannibalise ses marges pour les asservir.
Manon Labry, iXe, 224 p.
18.00 €

No Future : une histoire du Punk

L'auteure revient sur l'histoire du mouvement punk qui s'est construit principalement à travers la musique mais également à travers le graphisme, l'art de vivre, l'esthétique, la philosophie et la politique. Elle aborde les origines du punk, l'incompréhension qu'il a suscité, ses revendications ainsi que ses répercussions.


Caroline de Kergariou, Perrin, 654 p.
27.00 €

Revue Clio n°45 : Le nom des femmes

Dossier : "Nommer les prêtresses en Grèce ancienne" (M. Augier) ; "Les patrons célestes des filles et des garçons, Florence, XIV-XVè s." (C. Klapish-Zuber) ; "Les noms des femmes dans les communautés ashkénazes XIV-XVè s." (M. Keil) ; "Politiques féministes du nom, France, XIX-XXIè s." (F. Rochefort) ; "Garder l'usage de son nom et le transmettre" (W. Rault) ; "Nommer son enfant lorsqu'on est deux parents du même sexe" (J. Courduriès). Et des compléments d'articles sur le sujet, hors dossier.
Coord. de Agnès Fine et Christiane Klapisch-Zuber, Belin, 340 p.
26.00 €