Catalogue

Accueil boutique > Choix de nouveautés

Choix de nouveautés

Un paradis

Ce paradis est une clinique illégale pour mères porteuses gérée selon un système quasi militaire, qui tient autant du centre de détenues, voire de la maison close. Les femmes y sont désignées par des numéros, mais se donnent entre elles des surnoms de fruits, comme autrefois les courtisanes de Shanghai. Plus rebelles que victimes, elles fomentent des révoltes avec esprit de dérision.
Tout est vu par l’œil innocent d’une jeune fille un peu simple d’esprit. Ce roman féministe dénonce le pouvoir patriarcal – viols et sélection génétique – dans la Chine contemporaine.
Keyi Sheng, traduit du chinois par Brigitte Duzan, Philippe Picquier, 164 p.
17.00 €

Portraits d'illustres butchs

Portraits d'illustres butchs paraît d'abord sous le titre The life and Times of Butch Dykes. Il s'agit d'une série de douze fanzines conçus par Eloisa Aquino publiés entre les années 2009 et 2016. Ils sont inspirants, attachants, mais aussi plein d'humour, les protagonistes dont Eloisa Aquino a choisi de faire le portrait : Audre Lorde, Gertrude Stein. Gloria Anzaldúa, Claude Cahun, Jenny Shimizu, JD Samson, etc. Une trentaine en tout. Uls nous séduisent, nous bousculent, nous inspire, surtout, par leur courage, leurs audaces et leur créativité.
Eloisa Aquino, traduit de l'anglais par Nesrine Bessaih, Les éditions sans fin, 236 p.
22.00 €

Fréhel

Pionnière de la chanson réaliste et figure incontournable de la Belle Époque et des Années folles, Fréhel a marqué de son empreinte la scène musicale française, de Serge Gainsbourg aux Garçons Bouchers. Dans ce roman graphique, J.G. Louis redonne vie à cette artiste entière et passionnée qui brûla sa vie, se consumant dans l’amour, la fête, l’alcool et la « coco », entre scènes de music-hall et plateaux de cinéma, caf’conc’ et voyages au pays des paradis artificiels ! Et, comme Maurice Chevalier, Mistinguett et Jean Gabin, laissez-vous emporter par La Java bleue !
Johann G. Louis,postface Olivier Bailly, Nada,288 p.
29.90 €

Mais leurs yeux dardaient sur Dieu

L'auteure est l’une des figures de proue du mouvement Harlem Renaissance. Roman culte (1937) de la littérature afro-américaine, l’héritage de Zora Neale Hurston est revendiqué par Toni Morrison, Alice Walker, Maya Angelou, Zadie Smith, Paul Beatty, Oprah Winfrey… Janie Crawford, jeune fille noire américaine, élevée par sa grand-mère qui a connu l'esclavage, épouse un homme sans amour, pour obéir à son aïeule qui veut la voir s'élever dans la société. Elle connaît pourtant le bonheur en bravant l'opinion publique quelques années plus tard.
Zola Neale Hurston,traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Sika Fakambi, Zulma,306 p.
22.50 €

La vie sexuelle en France

Cet équivalent français du Rapport Hite donne la parole à une centaine d'hommes et de femmes de 17 à 72 ans, hétérosexuels, homosexuels, bisexuels. Des témoignages sur la première fois, les premiers frissons, la maturité sexuelle, le plaisir, l'épanouissement, mais aussi la peur et les cauchemars d'une sexualité mal assumée, les risques, les rapports à la religion (les femmes et l'islam), etc.
Janine Mossuz-Lavau, La Martinière, 280 p.
20.90 €

Les femmes et le pouvoir : un manifeste

Si la question de la place des femmes dans les structures du pouvoir est d'une actualité brûlante, la misogynie a des racines anciennes. Dès l'Odyssée d'Homère, les femmes se sont vues interdire tout rôle de premier plan dans la vie civique, le discours public, indissociable du pouvoir politique, étant défini comme masculin. L'auteure, professeure à Cambridge, puise dans l'histoire de Méduse, d'Elizabeth Ire ou d'Hillary Clinton. Elle revisite ainsi, avec humour, la question de l'égalité des sexes et explique pourquoi, depuis 2000 ans, l'on a réservé aux femmes qui s'expriment et revendiquent le pouvoir une image détestable.
Mary Beard,traduit de l'anglais par Simon Duran, Perrin, 128 p.
10.00 €

Déjouer le silence : contre-discours sur les femmes haïtiennes

Le mouvement féministe haïtien vient de célébrer ses 100 ans: occasion idéale pour réfléchir à la réalité des Haïtiennes, tout en y intégrant des courants de pensée européens, américains et panafricains. Ce livre est construit sur le constat qu'Haïti et la Caraïbe ne peuvent faire l'économie de nouvelles pistes de réflexion dans un contexte où la situation des femmes ne cesse de se dégrader et où les acquis féministes sont constamment remis en question ou disqualifiés. Une vingtaine de contributrices et contributeurs.
Sous la direction de Sabine Lamour, Denyse Côté et Darline Alexis, Remue-Ménage, 310 p.
24.00 €

Notre désir

Grand reporter de guerre, proche de J. Habermas, l'auteure livre une interrogation sur les formes du désir, sur sa possibilité dès lors qu'il s'écarte d'une certaine norme et sur son évolution au cours d'une même existence. Se mêle à la réflexion le témoignage intime lorsqu'elle raconte comment elle a découvert son propre désir sexuel et amoureux, différent de celui des autres.


Carolin Emcke, traduit de l'allemand par Alexandre Pateau, Seuil, 236 p.
19.00 €

Sorcières : la puissance invaincue des femmes

La journaliste interroge le lien entre la figure de la sorcière dans l'Europe de la Renaissance et les représentations et préjugés contemporains sur la femme indépendante, âgée ou sans enfant. Elle aborde la relation de cause à effet entre la chasse aux sorcières et le rapport guerrier qui s'est développé à l'égard des femmes et de la nature.
Mona Chollet, Zones, 232 p.
18.00 €

Calendrier 2019 Well Well Well

"Pour la première fois, Well Well Well se diversifie et sort un calendrier ! Voilà enfin un calendrier qui TE ressemble, garanti sans petits chats et sans rugbymen dénudés. Tu pourras te régaler avec de magnifiques dessins signés Julie Guillot. Ils mettent en scène des petits moments magiques de la vie de femmes qui aiment les femmes."
Calendrier édité par la revue Well Well Well, illustrations Par Julie Guillot.
10.00 €

Eden Springs

Michigan, printemps 1903. En fuite après un scandale, Benjamin Purnell est un charismatique prédicateur qui promet la vie éternelle à ses disciples et en particulier aux belles jeunes filles. Un jour, le corps enterré d'une adolescente sème le doute sur les activités du prêcheur. Un récit basé sur une histoire vraie et illustré de photographies d'époque.
Laura Kasischke, traduction de l'américain de Céline Leroy, postface de Lola Lafon, Page à Page, 180 p.
18.00 €

Appelez-moi Nathan

Nathan est né Lila, dans un corps de fille. Un corps qui ne lui a jamais convenu, il décide alors de corriger cette « erreur génétique » avec le soutien indéfectible de sa famille, ses amis, ses profs et, à seize ans, des injections de testostérone de 0,8 mg par mois. Quitte à devenir quelqu’un, autant que ce soit vous-même.
Catherine Castro et Quentin Zuttion, Payot,144 p.
16.50 €

Le langage inclusif : pourquoi, comment

"La violente polémique surgie en France à l'automne 2017 autour de “l’écriture inclusive” a conduit Eliane Viennot à élargir la question au “langage inclusif” . Intervenue à de multiples reprises dans les débats qui ont opposé les “puristes” aux progressistes, l'autrice de "Non, le masculin ne l'emporte pas sur le féminin!" expose dans ce petit guide les bonnes raisons de débarrasser la langue des normes et des règles masculinistes pour dire et écrire un monde où chacun·e aurait sa place, à égalité. Les outils qui le permettent existent: il suffit de les redécouvrir pour suivre, en toute simplicité, les logiques du français, avec l'inventivité que permet aussi sa souplesse."
Elianne Viennot, postface de Raphaël Haddad et Chloé Sebagh, iXe, 144 p.
15.00 €

Afrofem

"Femmes noires et afro-descendantes... notre seule préoccupation est d'être à la hauteur des idées, des pratiques et de l'héritage qui sont les nôtres : les combats contre la négrophobie, l'impérialisme, l'hétéro-patriarcat et le capitalisme. Nous avons choisi l'afroféminisme pour traduire politiquement nos révoltes que nous voulons transformer en révolution pour un changement radical de système, un système débarrassé du racisme, de la domination masculine et du capitalisme. Nous faisons le choix de l'organisation politique autonome et de la libération comme horizon. Ce livre est notre contribution afroféministe à la libération noire et panafricaine. »
Collectif afroféministe Mwasi, Syllepse, 126 p.
8.00 €

Janet

Portrait de Janet Flanner, américaine, féministe et libre, correspondante à Paris pour The New Yorker des années 1920 aux années 1970. Décrit la place de cette pionnière du journalisme littéraire dans la vie intellectuelle et artistique de son temps, et présente son travail de reporter politique et de portraitiste. Ses amis s'appelaient Ernest Hemingway, Nancy Cunard, Sylvia Beach, Gertrude Stein. Janet préférait les femmes, et eut trois passions importantes dans sa vie, sans compter les amours contingentes.
Michèle Fitoussi, JC Lattès, 432 p.
20.00 €

J'ai un tel désir : Marie Laurencin et Nicole Groult

Marie Laurencin et Nicole Groult, une histoire d'amour peu banale. L'une est une peintre connue, ancienne maîtresse d'Apollinaire, l'autre une couturière talentueuse et créative, soeur de Paul Poiret et mariée à André Groult. Nous suivons leurs deux destins dans le Paris de la Belle Époque, de 1907 au début des années 20, lorsque naît la première fille de Nicole. « C'est toi le père », dira Nicole à Marie. L'enfant s'appelle Benoîte Groult. Entourées d'Apollinaire, Picasso, Braque, Rousseau, Picabia, Roché, elles ne laisseront personne briser leur entente qui durera toute la vie.
Françoise Cloarec, Stock, 324 p.
20.00 €

Le corps est une chimère

Philippe est à l'étroit dans son rôle d'homme. Marion a trois enfants, avec Élise. Camille veut changer le monde, Ashanta sait qu'on ne peut pas. Isabelle aime à en mourir. Maya est travailleuse du sexe, Jo est flic et n'aime pas ça. Sept vies se font poreuses les unes aux autres, sept personnages découvrent ce qu'on peut s'apporter dans la différence. Une physiologie d'un monde contemporain qui se questionne sur l'amour, le désir et la filiation. Les violences, les différences sociales, les dominations, les identités, nous tou.te.s, humain.e.s et nos contradictions, interrogations, troubles et doutes... Coup de coeur!
Wendy Delorme, Au diable vauvert, 268 p.
18.00 €

Moi, ce que j'aime, c'est les monstres - Livre premier

Chicago, années 1960. Karen Reyes, 10 ans, se passionne pour les fantômes, les vampires et les créatures du même genre. Elle-même préfère s'imaginer en loup-garou qu'en femme. Lorsque sa voisine Anka Silverberg, survivante de la Shoah, meurt, elle mène des recherches sur l'Allemagne nazie et découvre la réalité complexe des monstres. Largement autobiographie, ce roman graphique foisonnant, entièrement réalisé au crayon, révèle aussi le lesbianisme de son autrice.
Emil Ferris,traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Jean-Charles Khalifa, Monsieur Toussaint Louverture, 416 p.
34.90 €