Catalogue

Accueil boutique > Choix de nouveautés

Choix de nouveautés

Ce à quoi nous tenons : propositions pour une écologie pragmatique

Fabriquer une morale qui inclue les relations que les humains entretiennent avec les animaux, les montagnes, les océans, le climat, etc. implique de nouvelles propositions. Celles-ci ne peuvent pas être la simple déclinaison de principes universels fondés a priori. Elle propose une approche pragmatiste des questions écologiques : il s’agit en effet d’apprendre à élaborer des compromis afin de se donner une chance de construire un monde commun, exigeant de ne pas s’arrêter à la question : « Qui est responsable ? », mais d’en accepter une autre, bien plus difficile : « Comment répondre ? »
Emilie Hache, La Découverte, 270 p.
11.00 €

La sorcière et l'Occident : la destruction de la sorcellerie en Europe, des origines aux grands bûchers

Qui étaient les sorcières, ou qualifiées comme telles ? Lançaient-elles vraiment des sorts ? Habitaient-elles les villes, les campagnes ? Étaient-elles toutes des femmes âgées ? Pourquoi, surtout, après les avoir tolérées de longues années, les tuait-on un jour ? La liquidation massive des sorcières est liée à l'émergence de la modernité religieuse et sociale du continent, phénomène d'exclusion parmi d'autres dans une vaste histoire de la persécution qui n'a pas fini de produire des purifications ethniques ou politiques.
Guy Bechtel, Plon,1258 p.
16.00 €

Femmes de presse, femmes de lettres : de Delphine de Girardin à Florence Aubenas

Cet ouvrage raconte la progression des femmes dans les journaux généralistes et la manière dont elles ont réussi à s'infiltrer et parfois à s'imposer dans l'article politique, dans la chronique judiciaire, dans la chronique des sports et dans le grand reportage. Ces femmes ont dû inventer des pratiques, créer des postures et imposer des écritures. Pour faire passer leur prose dans le journal, elles ont pu privilégier la narration, la fiction, l'écriture intime aussi. Subalternes elles-mêmes, elles ont par ailleurs souvent choisi d'enquêter sur les exclus de la société. L'autrice présente un panorama des femmes journalistes, du XIXe siècle et de l'entrée dans l'ère médiatique à 1944.
Marie-Eve Thérenty, CNRS, 400 p.
25.00 €

Le Sexe du capitalisme: masculinité et féminité comme piliers du patriarcat producteur de marchandises

L'autrice effectue une critique radicale de la modernité comprise comme patriarcat producteur de marchandises, ce qui la conduit à refuser de se laisser enfermer aussi bien dans la croyance en un progrès immanent de la modernité, que dans les « contradictions secondaires », l’essentialisme naturalisant ou le différentialisme post-structuraliste.Les essais rassemblés dans ce volume mènent une discussion critique de divers courants et auteures féministes – de Judith Butler, Nancy Fraser et Maria Mies à Silvia Federici – afin d’analyser l’essence de la modernité comme totalité sociale brisée, où les deux pôles de la « valeur » et de la « dissociation » reproduisent le rapport patriarcal du masculin et du féminin jusque dans la barbarisation postmoderne et l’effondrement du patriarcat producteur de marchandises. Ce dernier, déjà entamé, n’aura aucune portée émancipatrice.
Roswitha Scholz, traduit de l'allemand par Sandrine Aumercier, Stéphane Besson, Heike Heinzmann, Crise et Critique,472 p.
18.00 €

La véritable histoire des femmes, de l'Antiquité à nos jours

Dans l'Athènes ou la Rome antiques, en France durant le Moyen Âge ou la Révolution, dans le Japon du XVIIIe, le Paris du XIXe ; dans les palais, les foyers, les couvents, au travail, pendant la guerre, dans la rue pour défendre leur cause, les autrices et auteurs déconstruisent les idées reçues qui nous imprègnent encore. Loin de l'image idyllique d'une marche irrésistible vers l'émancipation, leurs textes mettent en évidence les différentes phases de cette évolution, mais aussi les freins et les retours en arrière - pas toujours là où on les croit. Textes, entre autres, de : M. Perrot, F. Rochefort, M. Sartre, T. Spät, C. Taraud, F. Thébaud, G. Vigarello...
collectif, préenté par Yannick Ripa, Nouveau Monde / L'Histoire, 281 p.
19.90 €

Empowerment et féminisme noir

L’intellectuelle féministe brésilienne Joice Berth présente sa version de l’empowerment. Ces dernières années, ce concept a malheureusement été vidé de son sens original et a perdu son pouvoir transformateur pour devenir une pratique individualiste, carriériste, récupérée par le néo-libéralisme. L’empowerment est pourtant un véritable outil d’émancipation politique et sociale. Les féministes noires du Brésil s’en sont donc réemparées pour questionner les inégalités dans la société, et penser à un ensemble d’actions antiracistes, antisexistes, anticapitalistes. Elles l’appliquent au domaine politique, économique, culturel, et également de façon novatrice au domaine affectif et esthétique, dans un processus de libération par rapport à la norme imposée comme belle et digne de respect.
Joice Berth, traduit du brésilien par Paula Anacaona, éd. Anacaona, 148 p.
12.00 €

Non c'est non ! Contre le harcèlement sexuel

Sous forme d'abécédaire d'Abus sexuel à Zone grise en passant par Insultes, les mots et expressions qui évoquent le harcèlement sont listés et expliqués pour les adolescents. Chaque entrée présente des conseils, des noms d'associations, des sites ou des ouvrages qui permettent d'apprendre à identifier, gérer ou trouver de l'aide dans ces situations.
Nadia Leïla Aïssaoui et Edith Carron, Actes sud jr, 112 p.
14.50 €

Fille à pédés

Des années 1950 à aujourd'hui en passant par mai 1968, de Marseille à Paris en passant par San Francisco, de son éducation naturiste et libertaire au Front homosexuel d'action révolutionnaire (FHAR), des boîtes de nuit au mariage homogenré, l'auteure fait le récit de sa vie au contact d'hommes et de femmes singuliers, homo, hétéro et bisexuels, travestis et transgenre.
Lola Miesseroff, postface Hélène Hazera, Libertalia, 147 p.
10.00 €

Pour elles toutes. Femmes contre la prison

Les luttes féministes et les luttes pour l'abolition du système pénal et de la prison sont souvent présentées comme antagonistes. Le présent ouvrage vise à délier ce nœud en explorant les formes de protection que les femmes peuvent (ou non) attendre du système pénal et en mettant en lumière les manières dont celui-ci affecte leur existence, qu'elles soient incarcérées ou qu'elles aient des proches en prison. L'autrice dénonce la faiblesse de la proposition politique des courants féministes qui promeuvent des réponses pénales aux violences contre les femmes. Critique du « féminisme carcéral », elle plaide pour des formes d'autonomisation du système pénal.
Gwenola Ricordeau, Lux, 238 p.
16.00 €

Femmes d'Islam dans la littérature, le cinéma et l'art contemporains

Des études portant sur les représentations des musulmanes dans des oeuvres cinématographiques, comme celles de C. Serreau et Y. Benguigui, littéraires, telles que celles d'A. Djebar et G. Chauvel, ou artistiques, avec celles notamment de L. Essaydi. Les contributeurs abordent les thèmes du féminisme, de la libération individuelle, de l'identité, de la transmission ou encore des luttes sociales.
Sous la direction de Catherine Perry, L'Harmattan, 259 p.
27.00 €

Femmes artistes et écrivaines dans l'ombre des grands hommes

Si l'historiographie a fait relativement peu de place à la contribution des femmes dans les arts et dans les lettres, leurs oeuvres ayant connu la dépréciation ou l'oubli, celles-ci ont en réalité souvent oeuvré dans l'ombre d'hommes occupant des positions éminentes. Ce recueil d'études éclaire ces formes de créativité aux contours encore mal définis.


Sous la direction d'Hélène Maurel-Indart, Classiques Garnier, 283 p.
22.00 €

Les sorcières de la littérature

Une présentation illustrée de trente écrivaines, connues ou oubliées, qui marquèrent néanmoins l'histoire de la littérature grâce au pouvoir de leurs mots. Parmi elles, Toni Morrison, Virginia Woolf, Anaïs Nin, Eileen Chang, Octavia Butler, Mirabaï, Zora Neale Hurston, Sandra Cisternos et Gertrude Stein.


Taisia Kitaiskaia et Katy Horan, traduit de l'anglais par Cécile Roche, préface de Chloé Delaume, Autrement, 124 p.
18.00 €

Censored n° 3 : Monstre

Censored aborde dans ce troisième numéro le thème de la santé mentale. Alinéné.e.s, monstrueux.ses, hystériques, il célèbre celleux qui ont choisi de brandir leur côté obscur, leur colère ou leurs vulnérabilités pour dénoncer le poids psychologique de l'oppression et de la norme. Avec vöx, Gabrielle Deydier, Paul B. Preciado, Rébécca Chaillon et Kier-La Janisse. Censored est un magazine trimestriel de société féministe et artistique avec interviews, articles, photographie, reportages, collages.
collectif, 130 p., ill. couleur
10.00 €

Ton album arc-en-ciel. Livre de naissance pourt famille homoparentale

Le premier livre de naissance pour famille homoparentale ! Mixte, non genré, conçu par des LGBTQI+ pour des LGBTQI+, cet album illustré s’adresse à toutes les configurations de familles homoparentales : coparentalité, couples gays, couples lesbiens… Ses six chapitres abordent des aspects spécifiques à l’homoparentalité (PMA, famille choisie, arbre généalogique ouvert) ou peu présents dans les livres de naissance classiques (la rencontre, la construction du projet parental). Dans cet album, chaque famille pourra raconter son histoire, depuis la rencontre des personnes portant le projet de parentalité jusqu’aux premières années de l’enfant.
Barbara Petit et Laure Valentin, Les chemins des possibles, 48 pages couleurs, grand format carré
39.00 €

Un parcours bispirituel. Récit d'une aînée ojibwé-crie lesbienne

C'est sa grand-mère qui a vu chez la petite Ma-Nee les deux esprits, le masculin et le féminin. Chance ou malédiction? Pour une enfant bispirituelle d'une communauté ojibwé-crie dans les années 1950, la liberté est infinie. Mais sa grand-mère, sa bien-aimée kokum, sait que la suite sera très dure. Après une jeunesse bouleversée par les tragédies, les abus, un mariage forcé et l'alcoolisme, elle s'enfuit à vingt ans avec ses enfants à Thunder Bay. Là-bas, elle n'échappe pas aux violences racistes, mais réussit à atteindre la sobriété. Une vie de militantisme commence. Elle devient intervenante auprès de toxicomanes, de sans-abri et de mères en difficulté, reçoit des dizaines d'enfants en famille d'accueil et, lorsqu'elle découvre qu'elle aime les femmes, ne tarde pas à s'impliquer dans le mouvement LGBTQ2S. Comme lesbienne, guide spirituelle autochtone et handicapée visuelle, Ma-Nee Chacaby fait aujourd'hui figure d'inspiration.
Ma-Nee Chacaby, en collaboration avec Mary Louisa Plummer, remue-ménage, traduit de l'anglais par Sophie M. Lavoir, 282 p.
17.00 €

Des couilles sur la table

Une synthèse de deux ans d'interventions de chercheurs et de chercheuses, au cours du podcast éponyme, sur la construction de la masculinité et ses effets, la virilité et le rapport des hommes à l'amour, à la domination et à la violence de genre.
Victoire Tuaillon, Binge, 255 p.
18.00 €

Féministe, la CGT ? Les femmes, leur travail et l'action syndicale

En 120 ans d'existence syndicale, les femmes ont pris des responsabilités et revendiqué l'égalité. Si elle s'affirme désormais comme féministe, la CGT en prend-elle vraiment la mesure dans son activité quotidienne ? De son côté, le mouvement des femmes accorde-t-il une place suffisante au travail dans son action ? Comment parvenir à ce que féminisme et mobilisations sociales se nourrissent mutuellement pour changer la société en profondeur ?
Sophie Binet, Maryse Dumas, Rachel Silvera, L'atelier, 190 p.
17.00 €

La révolution captive

Sous-titre : "La lutte anticoloniale des femmes palestiniennes et le système carcéral israélien". A travers les témoignages de détenues politiques palestiniennes, incarcérées entre les années 1960 et la fin des années 1980 dans les prisons israéliennes, l'autrice, passée elle-même par cette expérience pour avoir lu des poèmes révolutionnaires, analyse ce système carcéral, ses méthodes, le contexte dans lequel ont eu lieu ces arrestations et les formes de résistance à l'intérieur des prisons.
Nahla Abdo, Blast, 285 p.
22.00 €