Catalogue

Accueil boutique > Choix de nouveautés

Choix de nouveautés

Antisémitisme et homophobie : clichés en scène et à l'écran, XIXè-XXè siècles

Dans la France de la seconde moitié du XIXe siècle, le Juif et l'homosexuel sont les figures réprouvées d'une époque marquée par une crise de l'identité masculine. La défaite contre la Prusse a été vécue comme une preuve de l'affaiblissement de la France et de la dégénérescence de la « race ». Les coupables sont désignés : l'« invasion juive » et la dépravation des moeurs. Le théâtre puis le cinéma se font l'écho de cet antisémitisme et de cette homophobie. De Renoir à Pagnol, de Sarah Bernhard à Sacha Guitry...
Chantal Meyer-Plantureux, préface de Pascal Ory, CNRS Editions, 406 p.
25.00 €

La fabrique de la ménopause

Dans la société française contemporaine, la ménopause apparaît comme une étape-clé du vieillissement des femmes, souvent vécue avec angoisse, et prise en charge par la médecine. L'on pourrait penser que c'est une façon universelle de considérer un événement qui, après tout, l'est aussi. Il n'en est rien. Selon les sociétés, la cessation des menstruations peut être un accroissement des possibles et des pouvoirs, l'avènement d'une sexualité enfin libérée de la fertilité, ou même un non-événement, ne faisant pas l'objet d'une attention particulière, au point qu'il n'existe pas de mot pour le désigner.
Cécile Charlap, CNRS Editions,272 p.
20.00 €

Noire : la vie méconnue de Claudette Colvin

Neuf mois avant Rosa Parks, l'histoire de Claudette Colvin, jeune adolescente noire, qui a refusé de se lever dans le bus le 2 mars 1955. Elle était alors âgée de 15 ans. Après avoir été jetée en prison, elle décide d'attaquer la ville et de plaider non coupable. C'est le début d'un itinéraire qui la mènera de la lutte à l'oubli.
Emilie Plateau,d'après Tania de Montaigne, Dargaud, 128 p.
18.00 €

La fille dans l'écran

"Coline vit en France et rêve de devenir illustratrice. Ses recherches d'inspiration la conduisent à contacter Marley, une photographe installée à Montréal. De son côté, Marley a abandonné sa passion pour la photo pour se laisser porter par une vie sociale trépidante : un job alimentaire, un amoureux québécois...Les deux jeunes femmes que tout oppose vont tisser sur internet un lien plus fort que la distance et le décalage horaire, qui va grandir de façon troublante jusqu'à la rencontre..."
Manon Desveaux et Lou Lubie, Marabout, 192 p.
17.95 €

Cours petite fille! : #metoo #timesup #noshamefist

Comparable aux luttes pour l'avortement des années 1970 et pour la parité, dans les années 1990, le mouvement de protestation féminine récent déclenché par l'« affaire Weinstein ». C'est un acte collectif d'émancipation !Ce livre pluridisciplinaire réunit les « prises de parole » et les « prises d'écriture » d'autrices et d'auteurs - militantes et militants, chercheuses et chercheurs, créatrices et créateurs, victimes ou non... -, qui, sans nier leurs divergences, s'accordent pour dénoncer les injustices et les violences réelles (professionnelles, économiques, sexuelles...) subies par les femmes aujourd'hui et réaffirment la nécessité de les penser et de les combattre.
Dir. de Samuel Lequette et Delphine Le Vergos, préface d'Asia Argento, Des Femmes, 264 p.
20.00 €

Censored n°01

"Un magazine de société féministe et artistique qui cherche à approfondir de grands sujets sociétaux et à explorer les liens entre l’intime et le politique. Parce que Censored s’adresse aussi bien aux hommes qu’aux femmes, et que le mythe de la virilité est aussi toxique pour les hommes que celui de la féminité pour les femmes, ce numéro s’attache à la déconstruire et questionner, pour montrer qu’il existe autant de manières de vivre sa masculinité que d’hommes. Avec Ichon, Océan, Alice Pfeiffer, ORLAN, Silly Boy Blue, Soufiane Ababri."
Revue trimestrielle, 130 p.
10.00 €

L'enfant de la guerre

Ce livre est un portrait d'enfance, une histoire atypique, notamment dans la découverte d'une sexualité en marge et de tout ce qu'une jeune femme née dans les années 80 et issue de la classe moyenne peut vivre de non-dits et de violence sourde. Que faire pour dépasser les limites ? Se marier avec Julie Andrews ? Ecrire une comédie musicale punk-rock dans un lotissement peu glamour ? Tomber amoureuse de sa prof et créer le scandale ? On suit le chemin de cette jeune fille comme un road movie et les belles rencontres vont aider à surmonter cette guerre qui n'est pas celle que l'on raconte dans les livres d'Histoire.
Olivia Brun, L'Harmattan,118 p.
14.00 €

That's Entertainment! Musique, danse et représentations dans la comédie musicale hollywoodienne classique

Comment expliquer cette euphorie toujours renouvelée qu’offre le spectacle des comédies musicales ? À travers la notion anglo-saxonne d’entertainment, Fanny Beuré revisite ici la comédie musicale hollywoodienne, du début des années 1930 à la fin des années 1950, afin de saisir de concert le plaisir que le genre procure et les valeurs qu’il véhicule. Il s’agit ainsi de constituer une alternative aux approches françaises traditionnelles du musical hollywoodien – surtout historiques et esthétiques – et de mettre en avant l’apport des théories queer et féministes. Études thématiques des films et interprétations détaillées des numéros musicaux s’entrecroisent, faisant aussi bien appel à l’histoire du cinéma qu’aux analyses musicale et chorégraphique. Passionnant!
Fanny Beuré, Sorbonne Université Presses, 505 p
35.00 €

Une femme regarde les hommes regarder les femmes

Siri Hustvedt, analyse ici la nature et les implications du regard, bien souvent manipulateur, voire prédateur, que les artistes de sexe masculin tendent à poser sur les femmes (quelles soient « simples » modèles ou elles-mêmes artistes). Mais elle s'attache surtout à identifier les partis pris, conscients et inconscients, qui affectent notre manière de juger l'art, la littérature et le monde en général. Elle montre que les critères d'appréciation se modifient constamment dès lors que nous nous déplaçons d'une culture à une autre ou d'une période de l'histoire à la suivante - alors même que d'aucuns prétendent que tout art digne de ce nom relève de critères tout à la fois universels, intemporels et quasi immuables. Elle s'insurge contre un tel postulat.
Siri Hustvedt, traduit de l'américain par Matthieu Dumont, Actes Sud, 240 p.
21.50 €

L'Héritage du pouvoir - Tome 1:Retrouvailles

Dans un monde où la magie existe sans que le commun des mortels en ait conscience, les sorcières disposent d’importants pouvoirs. Julianne fait partie de ces élues. Ce don met constamment sa vie en danger. Traquée en permanence, Julianne mène une vie solitaire pour protéger les personnes qu’elle aime. Sara, quant à elle, est une jeune femme tout ce qu’il y a de plus ordinaire. Détective privé à New York, sa petite agence commence à rencontrer le succès.
Lorsque le destin réunit Julianne et Sara...
Isabelle B Price et Ewine Morin, Reines de Coeur, 240 p.
19.90 €

Blood Moon : Origine

Ione est une ange un peu particulière… Amnésique, elle n’existe qu’à travers son rôle de médiatrice auprès d’Elvina. En tant que Déclencheur, Elvina porte une lourde responsabilité : elle changera un jour le monde en bien ou en mal. Ione n’est pas seule à tenter d’influer sur le destin d’Elvina. Elle fait face à Leto, son contrepoids maléfique. Mais un jour, le médiateur de l’Enfer disparaît subitement. Il est remplacé par Hope, une ange déchue qui voue une haine féroce à Ione. La collaboration entre les deux médiatrices s’avère difficile...
Axelle Law, Reines de coeur, 318 p.
19.90 €

Où se cachent les abeilles

Clémence est une jeune infirmière psychiatrique, fascinée par le passé de Félicienne Antière, une de ses patientes âgées qui ne cesse de l’appeler Solange. Sur un coup de tête, Clémence part en road trip à Sainte-Foy accompagnée de Delphine. Si la femme d’une cinquantaine d’années compte bien décoincer un peu sa jeune amie, il se pourrait que l’infirmière, quant à elle, n’ait pas révélé les raisons réelles de ce choix de destination.
Aurélie Spiaggia, Reines de Coeur, 228 p.
17.90 €

La crise de la masculinité : autopsie d'un mythe tenace

Une crise de la masculinité, dit-on, sévit dans nos sociétés trop féminisées. Les hommes souffriraient parce que les femmes et les féministes prennent trop de place. Parmi les symptômes de cette crise, on évoque les difficultés scolaires des garçons, l'incapacité des hommes à draguer, le refus des tribunaux d'accorder la garde des enfants au père en cas de séparation, sans oublier les suicides. Pourtant, l'histoire révèle que la "crise de la masculinité" aurait commencé dès l'antiquité romaine et qu'elle toucherait aujourd'hui des pays aussi différents que le Canada, les États-Unis et la France, mais aussi l'Inde, Israël, le Japon et la Russie. L'auteur propose une enquête sur ce discours. Il analyse l'émergence du «Mouvement des hommes» dans les années 1970 et du «Mouvement des droits des pères» dans les années 1990 et leurs échos dans les réseaux chrétiens et néonazis. Il se demande quelle est la signification politique de cette rhétorique, qui a pour effet de susciter la pitié envers les hommes, de justifier les violences masculines contre les femmes et de discréditer le projet de l'égalité entre les sexes.
Francis Dupuis-Déri, éditions du remue-ménage, 320 p.
22.00 €

Un clou dans le bec

Une compilation de situations du quotidien dans lesquelles des femmes qui subissent une pression masculine, un geste ou une remarque déplacée, décident de ne plus se taire. Dans la rue, au travail ou à la maison, elles reprennent le pouvoir sur leur vie et exposent leurs arguments drôles et cinglants.
Maxime Poisot et Emmanuelle Teyras, Marabout, 96 p.
10.00 €

Campagnes anti-genre en Europe. Des mobilisations contre l'égalité

Après plusieurs décennies de progrès constant, l'Europe fait face à une nouvelle vague d'opposition à l'égalité de genre et aux droits sexuels, des revendications rassemblées sous le vocable de « théorie » ou « idéologie » du genre. Cette opposition se manifeste à propos d'enjeux divers, comme l'ouverture du mariage aux couples de même sexe, l'avortement, les technologies de reproduction, l'éducation sexuelle, les législations antidiscriminatoires ou les droits des personnes trans. Comment un concept universitaire comme le genre, repris par une organisation religieuse telle l'Église catholique romaine, a-t-il pu se convertir en un puissant outil de mobilisation et devenir la cible de mouvements sociaux ? Comment ces discours et ces formes de mobilisation traversent-ils les frontières ? Qui sont les acteurs de ces mouvements ? À partir de l'étude des mouvements anti-genre de treize pays européens, dans une approche transnationale et comparée, cet ouvrage présente les points de rencontre entre mobilisations religieuses, populisme de droite et angoisses nationales dans l'Europe d'aujourd'hui.
dir. Roman Kuhar et David Paternotte, PU Lyon, coll. Sexualités, 363 p.
22.00 €

Manifeste des espèces compagnes

Ce livre propose un pari audacieux : prendre notre relation avec les chiens au sérieux et apprendre une éthique et une politique dévolues à la prolifération de relations avec des êtres autres qui comptent. Vivre avec les animaux, investir leurs histoires et les nôtres, essayer de dire la vérité au sujet de ces relations, cohabiter au sein d’une histoire active : voilà la tâche des espèces compagnes. Des histoires d’amour, mais également de pouvoir, de conflits raciaux et d’idéologies coloniales, des histoires qui aident à élaborer des manières positives de vivre avec toutes les espèces qui sont apparues comme nous sur cette planète. Quelle est notre capacité humaine à construire des relations d’altérité qui ne soient pas marquées par des rapports de domination, mais par des relations de respect, d’affection, d’amour — sans qu’il s’agisse d’anthropocentrisme ou d’anthropomorphisme? Voilà l’une des questions centrales que soulève ce livre devenu incontournable.
Donna Haraway, traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Jérôme Hansen, préface de Vinciane Despret, Climats, 168 p.
17.00 €

George Sand à Nohant

"C'est par Nohant, par sa maison, que je l'ai rencontrée. À vrai dire, elle ne fut pas un modèle de ma jeunesse. Ses romans, La Petite Fadette, etc., me paraissaient bons pour les distributions de prix. Je participais à la dépréciation dont Sand a été victime après sa mort. Je la trouvais d'un âge qui n'avait plus grand-chose à dire aux filles de Simone de Beauvoir, dont je me revendiquais. Ma découverte fut en partie fortuite. La demeure de l'Indre, héritée de sa grand-mère, représente ses racines, mais aussi un refuge contre Paris, qui fit sa renommée et qu'elle n'aimait pas, une « oasis » propice au travail. Nohant, elle en rêvait comme d'un phalanstère d'artistes, une communauté égalitaire, un endroit de création et d'échanges par la musique, la peinture, l'écriture, le théâtre, la conversation. C'est aussi une cellule politique. Nohant est le creuset d'une utopie, pénétrée par le désir de changer le monde."
Michelle Perrot, Seuil, coll. La librairie du XXIè siècle, 444 p. ill.
24.00 €

L'insolente : dialogue avec Pina Selek

Sociologue, écrivaine, militante antimilitariste, féministe et libertaire, Pinar Selek est victime depuis plus de 20 ans de la part de la justice turque. Elle revient sur son parcours, son enfance, ses combats auprès des opprimé-es : avec les enfants des rues d'Istanbul, les prostituées, les Kurdes, les Arménien.nes. Elle raconte la torture et la prison, mais aussi la création d'un atelier des artistes de rue, d'une coopérative féministe ou d'une plateforme d'écologie sociale. Aujourd'hui exilée en France, elle continue avant tout son combat pour décloisonner les luttes et ouvrir des voies créatives vers une autre société.
Guillaume Gamblin, Cambourakis, coll. Sorcières, 224 p.
20.00 €