Catalogue

Accueil boutique > Choix de nouveautés

Choix de nouveautés

La mort de la nature. Les femmes, l'écologie et la révolution scientifique

Initialement publié en 1980, un livre fondateur de l'écoféminisme dans lequel l'autrice examine les liens entre la conception humaine du cosmos et l'organisation sociale au fil de l'histoire. Elle décrit le tournant symbolisé par les XVIe et XVIIe siècles, au cours desquels l'image d'une Terre féminine et organique cède sa place à une nature assimilée à un espace à spolier sans limite.
Carolyn Merchant, traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Margot Lauwers, postface de Catherine Larrère, Wildproject, 448 p.
25.00 €

Quotidien politique. Féminisme, écologie, subsistance

Une présentation de plusieurs initiatives d'utopie concrète, mêlant bricoleurs.ses, militant.e.s libertaires, écoféministes marxistes ou philosophes. Tous.tes partagent un même effroi devant la déterritorialisation sans précédent des échanges humains. La sociologue s'intéresse à ces initiatives qui, en reliant la pensée critique et le quotidien, s'efforcent de promouvoir des modèles alternatifs.
Geneviève Pruvost, La Découverte, 394 p.
22.00 €

Et en suis-je pas une femme ?

Recueil d'interventions orales de l'abolitionniste afro-américaine et militante du droit de vote des femmes aux Etats-Unis, née de parents esclaves et inscrite au National Women's Hall of Fame. Il comprend notamment son célèbre discours prononcé le 29 mai 1851 dans l'Ohio, qui fait date en ce qui concerne les questions du féminisme et du racisme.
Sojourner Truth, traduit de l'anglais (Etat-Unis) par Françoise Bouillot, préface de Pap Ndiaye, Payot, édition bilingue, 142 p.
8.00 €

La princesse Ortie

Ortie n'est pas une princesse comme les autres. Elle n'aime pas les pommes, filer la laine, jouer au croquet avec ses suivantes et par-dessus tout, enfiler des robes de bal pour danser avec des imbéciles de princes. Justement, un prince, Ortie allait en rencontrer un... mais rien ne se passa comme attendu ! Album à partir de 4 ans.
Frédéric Maupomé et Marianne Barcilon, Kaléidoscope, 36 p.
13.00 €

Queenie, la marraine de Harlem

Harlem, 1933. Une femme noire, tirée à quatre épingles, est relâchée de prison. Signes particuliers : un accent français prononcé et un don pour les chiffres. Née dans la misère à la Martinique sous le nom de Stéphanie St Clair, la célèbre Queenie est à la tête de la loterie clandestine de Harlem. Avec l'aide d'une poignée de complices loyaux, elle a patiemment bâti un véritable empire criminel qui règne sur le quartier, tout en oeuvrant pour les droits civiques de ses habitants. À présent que la prohibition touche à sa fin, Queenie est menacée par la Mafia italienne déterminée à prendre le contrôle de ses affaires. Pour sauver son territoire, ses compagnons et sa propre vie, elle n'a d'autre choix que de se lancer dans une guerre sans merci.
Elizabeth Colomba et Aurélie Lévy, éd. Anne Carrière, 168 p.
24.90 €

Le bal des folles

En 1885, J.-M. Charcot ajoute aux techniques expérimentales visant à soigner ses malades un rendez-vous festif, costumé et dansant destiné à éveiller leur esprit. S'y croisent Thérèse, une vieille prostituée, la petite Louise, une enfant violée, Geneviève, l'intendante, et Eugénie Cléry qui entre en contact avec l'âme des disparus. Adaptation en bande dessinée du Prix Renaudot des lycéens 2019.
Arianna Melone et Véro Cazot, d'après Victoria Maas, Albin Michel, 135 p.
21.90 €

Simone et moi

En 2015, à dix-huit ans, Simone F. Baumann débute un fanzine autobiographique qui paraît tous les deux mois. Ce journal intime est toujours aujourd'hui, année après année, son travail quotidien qu'elle réalise simplement avec une plume métallique et de l'encre de Chine. Simone et moi est une sélection de ce travail autobiographique en bande dessinée. Avec son hypersensibilité, ses angoisses et son humour décalé, Simone F. Baumann nous offre un regard atypique sur sa vie quotidienne et notre société, à la fois clairvoyant, piquant, implacable et empreint d'une sensibilité artistique hors du commun.
Simone F. Baumann, traduit de l'allemand (Suisse) par Martin de Halleux (et Thomas Ott), éd. Martin de Halleux, 348 p.
29.00 €

Georgia O'Keeffe, amazone de l'art moderne

Depuis la mort du photographe Alfred Stieglitz trois ans auparavant, l'artiste Georgia O'Keeffe vit dans son Ghost Ranch au Nouveau-Mexique, avec ses amies Maria Chabot et Anita Pollitzer ainsi que sa secrétaire Doris Bry, où elle procède à l'inventaire des oeuvres de son mentor. Tout en s'adonnant à ce travail, elle retrace sa propre carrière, depuis sa formation à l'Ecole des arts de Chicago.
Luca De Santis et Sara Colaone, Steinkis / Centre Pompidou, 189 p.
24.00 €

A Pink Story

En 1950, à la naissance de Kate Charlesworth, l'homosexualité masculine est passible d'emprisonnement. Mais l'homosexualité féminine n'a jamais constitué un délit au Royaume-Uni, ce qui rend les lesbiennes encore plus invisibles, y compris à leurs propres yeux. En grandissant dans le Yorkshire, la jeune Kate n'a d'autre choix que de dénicher des modèles là où elle le peut : dans la vraie vie, les livres, le cinéma et à la télévision. Ce roman graphique retrace l'histoire fascinante de la manière dont la Grande-Bretagne d'après-guerre est passée d'un pays hostile envers les « invertis » à l'univers LGBTQI+ actuel. Kate confronte les enjeux et les défis politiques à son expérience personnelle et intime. Ses planches sont parfois classiques, parfois exubérantes et reprennent les références visuelles de chaque époque.
Kate Charlesworth, traduit de l'anglais (Royaume-Uni) par Annick Evrard, Casterman, 320 p.
25.00 €

Comme nous existons

Ce récit autobiographique retrace le cheminement sensible, intellectuel et politique d'une enfant de l'immigration postcoloniale, née dans l'Est de la France en 1987. Souvenirs d'une vie à trois tendre mais laborieuse, de parents aimants, d'un logement dont les fenêtres ouvrent au loin sur une zone pavillonnaire et le tracé d'une rivière. Ainsi passent les années. Mais soudain Hania et Mohamed songent à mettre leur fille à l'abri d'un danger qu'ils ne nommeront jamais. Du quartier ils vont donc l'éloigner pour l'inscrire dans un collège catholique de l'autre côté de la ville. Et c'est à partir de ce double chemin de vie, déplacement imposé, que s'élabore cette enquête intersectionnelle au coeur des mondes sociaux dans lesquels l'écrivaine a vécu ; un geste de ressaisissement de soi par lequel elle observe la manière dont l'entremêlement des rapports de pouvoir et de classe, de genre et de race, marque les existences.
Kaoutar Harchi, Actes Sud, 140 p.
17.00 €

Apaiser nos tempêtes

Deux femmes, deux destins, deux Amériques. Anna, promise à une brillante carrière, étudie à l'université de Washington. Cerise, lycéenne de milieu modeste, vit en Californie sous l'emprise douloureuse de sa mère. Lorsque chacune tombe enceinte par accident, Anna avorte et Cerise garde l'enfant. Des années plus tard, ce choix aura déterminé le cours de leur vie. D'espoirs en déceptions, de joies en drames, Anna et Cerise sont bientôt réunies par le hasard. À travers ce face-à-face poignant, l'autrice interroge la maternité, l'éducation, la sororité et la quête de soi.
Jean Hegland, traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Nathalie Bru, Phébus, 559 p.
23.00 €

Rends-moi fière

Jamaïque, petit village de pêcheurs. Une famille : la mère, Delores, qui vend des pacotilles aux touristes américains. La fille aînée, Margot, qui ne recule devant rien pour avoir le droit à une autre vie. Et Thandi aussi brillante lycéenne que jeune fille en plein désarroi. Trois femmes « empêchées », à la fois d'être ce qu'elles veulent, mais aussi de faire preuve de tendresse ou de sincérité, au risque de paraître faibles. Or ce qu'elles ont de commun, c'est leur force. Avec ce premier roman, l'autrice évoque à la fois la dynamique explosive des relations familiales et amoureuses, la sexualité, l'homophobie, la prostitution, le racisme, mais aussi la vie de la classe ouvrière jamaïcaine et l'aspect destructeur du tourisme.
Nicole Dennis-Benn, traduit de l'anglais (Jamaïque) par Benoîte Daubergne, L'Aube, 413 p.
23.00 €

Nos amours radicales : 8 visions singulières pour porter un regard nouveau sur l'amour

L’amour amoureux est-il le seul qui importe ? Couple hétérosexuel et féminisme sont-ils compatibles ? Quel est le poids des inégalités sociales ou raciales sur le couple ? Comment construire nos relations intimes en suivant des principes d’équité, qui ne sont pas encore acquis dans la société ? Ce sont autant de questions que se posent les auteur·ices de l’ouvrage. Qu’iels soient militant·es, auteur·ices, travailleur·euses sociales ou créateur·ices de contenu, iels sont tou·tes féministes et engagé·es dans une démarche de déconstruction de la place que peut avoir l’amour amoureux dans notre société. Avec des textes de Léane Alestra, Anaïs Bourdet, Sabrina Erin Gin, Lou Eve, Axelle Jeh Njiké, Sharone Omankoy, Emanouela Todorova, Nanténé Traoré.
collectif, ill. Hina Hundt, Hachette, coll. Les Insolentes, 214 p.
19.95 €

Le care, théories et pratiques

Le travail du care a été rendu plus visible par la pandémie. Mais connaissons-nous vraiment ces travailleurs. ses et la diversité de leurs expériences, pratiques et conditions de travail ? Dans cet ouvrage, Helena Hirata, sociologue de renommée internationale et directrice de recherches émérite au CNRS, explique de manière pédagogique et vivante les théories du care. La comparaison des trajectoires des travailleurs.ses et des politiques de soin en France, au Japon et au Brésil permet de comprendre les configurations différentes des rapports sociaux de sexe, de classe et de race dont dépendent la dévalorisation du travail du care.
Helena Hirata, préface de Evelyn Nakano Glenn, La Dispute, 206 p.
15.00 €

Dix questions sur le féminisme

Ce livre évoque dans les grandes lignes l'histoire du féminisme, ses divers courants, ses concepts, une partie des inégalités encore trop présentes, des discriminations et des violences faites aux femmes - dont la cessation revêt un éternel caractère d'urgence -, mais aussi les idées reçues sur les féministes et les controverses au sein du mouvement.
Valérie Rey-Robert, Libertalia, 137 p.
8.00 €

Gazelle Théorie

Dans ce texte empruntant aussi bien à l'essai qu'au récit et à la poésie, l'auteure explore à la première personne un féminin méconnu et décrit l'expérience des codes, des stratégies, des croyances et des sexualités ainsi que de leurs transgressions. S'y croisent des femmes rebelles incarnant un féminisme non occidental, fait de secret et de courage.
Inès Orchani, Pauvert, 223 p.
18.00 €

Matérialismes trans

Refusant la réduction des réalités trans à des questions d'identité, cet ouvrage de neuf contributeurs.trices, issu d'une journée d'étude à l'ENS de Lyon en 2019, assume une perspective féministe matérialiste : il s'agit d'aborder les conditions sociales des personnes trans, leurs positions dans les rapports sociaux de sexe, de race et de classe, ainsi que leurs inscriptions dans les mouvements féministes. Diverses par leurs thèses et leurs ancrages disciplinaires, ces contributions se rejoignent par leur exigence de tenir ensemble élaboration théorique et engagement militant pour repenser en profondeur les problématiques et les luttes trans et féministes.
dir. Pauline Clochec et Noémie Grunenwald, Hystériques & AssociéEs, 283 p.
16.00 €

Ecologies déviantes. Voyage en terres queers

Tout à la fois voyage, enquête, cheminement personnel, réflexion politique sur l'articulation des luttes contemporaines, ce livre d'un journaliste engagé dans les luttes LGBTQI et pour la justice climatique, nous entraîne dans les jardins anglais de l'artiste Derek Jarman, de l'écrivain socialiste Edward Carpenter, du Bloomsbury Group, sur les traces des Radical Faeries de l'Arizona à San Francisco jusqu'aux zones de cruising des lisières des grandes villes. Parce qu'il met au jour des généalogies oubliées, ce texte permet de reconnaître la dette de l'écologie politique à ces précurseurEUSEs déviantEs. À l'heure où chacunE est concernéE par les enjeux écologiques planétaires, il propose de nouvelles pistes militantes et trace une ligne de crête sur laquelle construire, à partir de perspectives minoritaires, un mouvement réellement inclusif.
Cy Lecerf Maulpoix, Cambourakis, coll. Sorcières, 271 p.
22.00 €