Rendez-vous

© Violette and Co

Tous droits réservés

samedi 27 avril 2019

Soirée organisé par le Collectif Sesame F autour de l’écrivaine chinoise Qiu Miaojin (Dernières lettres de Montmartre) - 18h30

Dans le cadre des "Soirées littéraires" le Collectif Sésame F vous invite à une rencontre sur Qiu Miaojin (1969-1995), personnage - phare de l’histoire de la communauté lesbienne sinophone.

Diplômée de psychologie à l’Université National de Taïwan, Qiu a suivi l’enseignement d’Hélène Cixous au Centre d’étude féminine de l’Université Paris VIII en 1994. Malgré une courte vie (elle disparaît à l’âge de 26 ans), son œuvre a eu une influence majeure sur la formation de la communauté lesbienne à Taïwan puis en Chine (continentale).
Lorsqu’elle publie en 1994 son roman Notes of a Crocodile qui allait remporter plus tard le prix littéraire du China Times, le mouvement LGBT+ vient tout juste de prendre forme à Taïwan.
Lazi, le prénom de la protagoniste, est rapidement adopté à Taïwan par les "femmes qui aiment les femmes" comme signe de reconnaissance. Et plus tard, le mot "Lala", formé sur le prénom "Lazi", devient le terme par lequel les lesbiennes chinoises se désignent entre elles pour former la communauté.
Dernières lettres de Montmartre (publié un an après sa mort) est l’une des œuvres majeures de Qiu et la seule, à ce jour, traduite en français (Noir sur Blanc, 2018) ; un roman épistolaire qui a déjà traversé le monde anglophone, turque, espagnol et italien.

Quel appel, quelle souffrance, quelle lutte, quelle beauté l’auteur voulait-elle nous faire entendre dans ses "derniers mots" ? Quel sens son écriture revêt-elle dans le contexte de la société taïwanaise de l’époque ? Et pourquoi trouve-t-elle autant d’écho non seulement à Taïwan mais aussi auprès de toutes les "femmes (chinoises) qui aiment les femmes" ?
Mo (master sur Qiu Miaojin) et Chun-Ling (féministe taïwanaise) vont vous ouvrir le monde littéraire lesbien chinois en proposant des réponses aux questions soulevées et de nombreuses réflexions sur la vie de Qiu Miaojin, écrivaine lesbienne de la société taïwanaise des années 80-90 migrant en France.

Le collectif Sesame F
"Nous cherchions un moyen de donner une visibilité aux femmes LGBTQ+ et aux féministes chinoises en France ; c’est aujourd’hui chose faite : l’Association est née !
Trois amies, une petite équipe soudée et inventive et de généreux bénévoles issus du réseau gay et lesbien chinois à Paris, tout est en place pour promouvoir les échanges entre la communauté chinoise et la communauté française, tisser des liens de solidarité et d’amitié forts entre les différents groupes de minorités sexuelles et les féministes de toute origine, élargir l’espace communautaire féministe et LGBTQ+ et construire un espace d’expression inter-culturel libre et égalitaire qui mette en avant l’esprit de communication et de partage.
Nous proposerons diverses activités pour les LGBTQ+ bien sûr mais ouvertes à tous et toujours bilingues (français/chinois ou anglais/chinois), des conférences, des rencontres, des projections & débats, des soirées littéraires, des expositions, etc. mais aussi des tables rondes pour débattre des revendications politiques et défendre notre cause, des moments plus intimes pour discuter des relations amoureuses, et des soirées plus festives pour se retrouver et s’amuser ensemble."

Retour