Rendez-vous

© Violette and Co

Tous droits réservés

samedi 21 septembre 2019

Club de lecture : "La place" de Annie Ernaux - de 13h à 15h

Le club de lecture (que nous avons initié en septembre 2014 autour de l’œuvre de Violette Leduc) propose pour le 1er trimestre de sa 6ème saison des romans de ANNIE ERNAUX. Le club de lecture est auto-géré et ouvert à tous-tes, vous pouvez venir régulièrement ou occasionnellement. Il n’est pas nécessaire de s’inscrire. Il est simplement demandé (et indispensable !) d’avoir lu le livre qui sera discuté et de préparer 10 à 20 lignes d’un extrait à lire éventuellement.
ATTENTION changement d’horaires cette année : un samedi par mois de 13h à 15h.

Samedi 21 septembre de 13h à 15h : La place (Folio) de Annie Ernaux.

Les prochaines dates :
samedi 19 octobre
samedi 16 novembre
samedi 14 décembre

Les séances sont animées par Ariane Eissen.
"
Les 4 titres retenus sont :

- La Place : parce c’est le texte qui a lancé Annie Ernaux (bien que ce ne soit pas le premier), et qu’il nous permettra, entre autres, de réfléchir à ce que signifie « écrire » pour une transfuge de classe.

- L’événement, sur l’avortement, dans la double perspective d’un récit autobiographique et d’une réflexion historico-sociologique (Annie Ernaux, née en 1940, s’est heurtée au caractère illégal de l’I.V.G.). Samedi 19 octobre

- Les Années : œuvre époustouflante par l’invention d’une forme virtuose, qui varie les échelles de réflexion pour penser ce que signifie vieillir, ou simplement traverser le temps, et qui observe la transformation des habitudes, personnelles, familiales, sociales, et l’évolution des mœurs (par exemple, capacité d’Annie Ernaux à capter ce qui se joue quand les corps ou leurs habits se métamorphosent). Samedi 16 novembre

- Mémoire de fille : à la fois clin d’œil à Simone de Beauvoir et reprise, pour la matière narrative, de Ce qu’ils disent ou rien, ce livre réfléchit à la place de l’enquête, de l’oubli et de la mémoire dans la création. Même si Annie Ernaux s’en défend, on peut aussi y voir une dimension d’investissement inconscient, obsessionnel, par le simple phénomène de retour sur des faits déjà racontés. Samedi 14 décembre

Autres pistes pouvant nous aider à goûter ces œuvres et à en parler entre nous (un « nous » ouvert, va sans dire : pensez à inviter qui pourrait être intéressé.e) :

- le livre d’entretiens intitulé L’écriture comme un couteau

- un documentaire (merci à Aurore de l’avoir indiqué) : Les Mots comme des pierres

"

Retour