Rendez-vous

© Violette and Co

Tous droits réservés

mardi 27 octobre 2020

Signature de JESSICA OUBLIE et NICOLA GOBBI de leur BD Tropiques Toxiques - 18h30 à 20h30

Tropiques Toxiques par Jessica Oublié (scénariste), Nicola Gobbi (dessinateur), Vinciane Lebrun (photographe) et Kathrine Avraam (coloriste), éditions Steinkis.

Cette bande dessinée parle du scandale du chlordécone, un pesticide très utilisé en Guadeloupe durant 20 ans et ses conséquences désastreuses sur la population, l’environnement… et remet en question les responsabilités de chacun. Les débats sur cette molécule passionnent, ses partisans et ses opposants s’affrontent par tribunes interposées qu’ils soient politiques, producteurs, chercheurs ou acteurs de la société civile.

La banane. L’un des principaux fleurons de l’économie des Antilles françaises, la Guadeloupe et la Martinique. Afin d’en assurer le rendement, un pesticide au nom particulier– le chlordécone – y a été utilisé très largement entre 1972 et 1993. Aujourd’hui, le cancer de la prostate s’y développe de façon exponentielle. Et la molécule est présente dans les corps des 800 000 personnes qui y vivent. Scandale environnemental ? Sanitaire ? Ou d’État ? Si la question de la responsabilité doit encore être tranchée devant les tribunaux, les Antillais doivent eux résoudre une question tout aussi essentielle : comment vivre dans un environnement à jamais pollué ?

Jessica Oublié est née à Paris en 1983. Après des études en histoire de l’art et près de deux ans à la rédaction de la revue Africultures, elle s’envole pour l’Afrique où elle travaille pendant cinq ans dans les domaines culturel et linguistique. De retour en France, elle se prend d’intérêt pour la migration antillaise des années 1960 à 1980. Elle co-signe avec la dessinatrice Marie-Ange Rousseau Péyi an nou (Steinkis, 2017), roman graphique documentaire sur l’émigration antillaise institutionnalisée des années 1960 à 1980 qui recevra quelques mois après sa sortie le Prix étudiant de la BD Politique de France Culture. Installée en Guadeloupe depuis février 2018, elle découvre avec stupéfaction l’impact du chlordécone sur la santé de la population antillaise mais aussi sur les terres agricoles et l’eau et décide de s’y consacrer
pour, à sa manière, trouver des solutions pour les Antilles d’aujourd’hui et de demain.

Après avoir publié de nombreux ouvrages, BD et jeunesse, en Italie, Nicola Gobbi s’installe à Paris. Il a dessiné Rouge Passé (Steinkis, 2019) avant de rejoindre
l’aventure Tropiques toxiques.

Retour